Christine Spengler

1945 | Vichy, France
Informations
Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler en Iran, 1979, Courtesy Christine Spengler, © Sylvain Julienne

Soutien
— Christine Spengler

Photographe et écrivaine française.

À l’âge de 7 ans, après le divorce de ses parents, Christine Spengler est envoyée à Madrid chez ses oncle et tante, diplomates. Elle y étudie la littérature française et espagnole au lycée français, rêvant de devenir écrivain. Au Tchad, à l’âge de 25 ans, avec le Nikon qu’elle emprunte à son frère Éric, elle découvre sa vocation en photographiant des combattants Toubou armés de kalachnikovs partant au front main dans la main. Elle apprend son métier sur le terrain, devenant à la mort de son frère l’une des premières femmes correspondantes de guerre. Désireuse de témoigner des deuils du monde faisant écho au sien, elle se place délibérément du côté des opprimés et des marginaux. Avec son appareil photo et un objectif grand angle de 28 mm, elle couvre en noir et blanc pour les agences Sipa Press, Associated Press et Corbis Sygma les soulèvements armés et les guerres en Irlande du Nord (1972), au Vietnam (1973), au Cambodge (1974), au Sahara occidental (1976/1979), au Salvador (1980), au Nicaragua (1981), au Liban (1982), au Kosovo, en Afghanistan (1997), en Irak (2003).

En 1979, à Téhéran, lors de la révolution islamique, le fait d’être une femme portant le voile et vêtue de noir lui donne accès à de nombreux lieux interdits à ses collègues masculins. Loin du sensationnalisme ou du macabre, elle s’attache aux survivants dont elle capte, avec une sensibilité particulière, la force et la dignité. Ses photos ont été publiées dans les plus grands magazines du monde, Life, Time, Paris-Match, El País… À chaque retour de reportage, comme pour exorciser la violence, elle réalise des photomontages, natures mortes baroques et colorées inspirées par sa mère, l’artiste surréaliste Huguette Spengler, et par les grands maîtres du musée du Prado qui ont habité son enfance. Ces œuvres lui valent une nouvelle reconnaissance internationale. En 2003, les éditions Marval publient deux beaux livres présentant ses photos, Années de guerre, 1970-2002, et Vierges et toreros, avec des calligraphies originales de Christian Lacroix.

Lire plus

Carmen Fernandez

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Sahara Ocidental, 1976, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Irlande du Nord, Londonderry, Funérailles de l’IRA, 1970, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Tchad, Bardaï, 1970, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Cambodge, 1974, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Iran. Cimetière de Qom, 1979, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Managua, 1981, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Polisario Dream, Saint-Paul de Vence, 1990, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Afghanistan, 1997, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Ibiza. Autoportrait, la sérénité́ retrouvée, 2009, © Christine Spengler

Christine Spengler — AWARE Women artists / Femmes artistes

Christine Spengler, Ibiza. Le regard de Marguerite Duras, 2016, © Christine Spengler

Artistes
Découvrir d'autres artistes

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29