Erna Rosenstein

1913Lviv, Auj. Ukraine | 2004Varsovie, Pologne
Informations

Plasticienne et poète surréaliste polonaise.

Erna Rosenstein est l’une des personnalités clés de l’avant-garde polonaise. Sur plusieurs décennies, elle développe son propre langage autonome afin de retranscrire son traumatisme d’après-guerre et ses expériences en marge de l’Holocauste. Elle reconfigure également le principe de l’oikos en convertissant l’espace de la vie privée en un atelier intime et en une installation évolutive. À partir des années 1950, elle incorpore à cette installation des déchets et débris et transforme objets du quotidien et meubles en œuvres d’art, comme autant de réceptacles du souvenir. Son œuvre très variée est faite de peintures, de dessins, d’assemblages, de bijoux, de livres d’artiste et de sept volumes de poésie, parmi lesquels Ślad (Trace, 1972). E. Rosenstein remet en question le matérialisme et le statut des choses dans la réalité de l’après-guerre. Cet aspect est particulièrement visible dans ses titres, poétiques et très précis, qui subvertissent le statut des noms.

Née dans une famille juive de Lviv, E. Rosenstein passe son enfance puis sa jeunesse à Cracovie et à Vienne, avant de s’installer à l’âge adulte à Varsovie. Dans les années 1930, elle s’implique dans le mouvement communiste et se rapproche du premier groupe de Cracovie (Grupa Krakowska). Lors de ses études à la Wiener Frauenakademie (1932-1934), elle collabore avec le Syndicat des travailleurs de Vienne. Elle étudie la peinture à l’Académie des beaux-arts de Cracovie de 1934 à 1937, avec ses ami·e·s Jadwiga Maziarska (1913-2003) et Tadeusz Kantor (1915-1990), et y cofonde l’association des étudiants communistes. Elle séjourne en 1937-1938 à Paris, où elle visite l’Exposition internationale du surréalisme, qui la marquera profondément, de même que l’exposition Entartete Kunst [Art dégénéré] qu’elle voit à Berlin sur le chemin du retour. Elle présente ses œuvres pour la première fois à la Dom Plastyków (Maison des plasticiens) à Cracovie en 1939. La même année, elle est jugée pour sa participation à une manifestation du 1er mai illégale. Au début de la guerre, elle repart pour Lviv. Lorsque les Allemands occupent la ville, elle est emprisonnée dans le ghetto, dont elle réussit à s’enfuir en 1942. Elle assiste alors à l’assassinat de ses parents, auquel elle fera référence dans ses tableaux et dessins jusque dans les années 1990. Elle parvient à rester en vie en empruntant divers pseudonymes. En 1947-1948, elle se rend en Suisse et à Paris, où elle voit d’autres expositions surréalistes, notamment à la galerie Maeght. Elle figure en 1948 à la première exposition d’art moderne polonais (I Wystawa Sztuki Nowoczesnej) au Pałac Sztuki (Palais des Arts) de Cracovie. L’année suivante, à Paris elle rencontre le critique littéraire et écrivain Artur Sandauer, avec lequel elle s’installe définitivement à Varsovie. Elle n’expose plus durant la période du réalisme socialiste, puis, en 1955, participe à Wystawa Dziewięciu Malarzy [L’Exposition de neuf peintres] à la Dom Plastyków, l’une des premières manifestations de la période du « dégel » qui suit la mort de Staline. En 1957, elle fonde avec T. Kantor, J. Maziarska et Jonasz Stern (1904-1988), entre autres, le second groupe de Cracovie, et présente régulièrement son travail en Pologne et à l’étranger.

L’œuvre d’E. Rosenstein est mise à l’honneur lors d’une rétrospective organisée par T. Kantor à la galerie nationale d’art Zachęta à Varsovie en 1967. L’artiste participe également aux performances de T. Kantor Cricotage (1965) et Happening panoramique de la mer (1967). Son œuvre est reconnue internationalement après la publication de la monographie Erna Rosenstein: I Can Repeat Only Unconsciously en 2014 à l’issue de trois expositions individuelles, notamment en 2011 à la Foksal Gallery Foundation et dans l’Atelier d’Edward Krasiński (Avant-Garde Institute) à Varsovie. Plus récemment, ses œuvres ont été présentées lors de l’exposition Unorthodox au Jewish Museum de New York en 2015-2016 ainsi qu’à la documenta 14 à Athènes et à Cassel en 2017.

Lire plus

Barbara Piwowarska

Traduit de l'anglais par Lucy Pons.

© Archives of Women Artists, Research and Exhibitions
Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, Ekrany [Écrans], 1951, huile sur toile, 48 x 64 cm, Courtesy Muzeum Sztuki de Łódź

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, Rozwija się [Il se développe], 1973, encre sur papier, 20,7 x 24,7 cm, courtesy Adam Sandauer et Foksal Gallery Foundation, Varsovie, © Photo : Marek Gardulski

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, Polish Workers Party Proclamation (1942), 1950, huile sur toile, 100,5 x 125,5 cm, Courtesy Muzeum Niepodległości de Varsovie

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, Chwila wieczności [Moment of Eternity], 1977, huile, encre et pastel sur toile, 81 x 60 cm, Courtesy Muzeum Sztuki de Łódź

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, Gdzieś daleko altana [Il quelque part loin de la tonnelle], 1977, huile sur toile, 94 x 76 cm, Courtesy Zachęta – National Gallery of Art, Warsaw

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, Pęcznieje [Houle], 1966, huile sur toile, 80 x 60 cm, Courtesy Muzeum Sztuki de Łódź

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, untitled, 1985, assemblage, 17 x 13 x 7 cm, collection privée, © Photo : Marek Gardulski

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, untitled, vers 1970, assemblage, 20 x 33 x 3 cm, Courtesy Adam Sandauer et Foksal Gallery Foundation, Varsovie, © Photo : Marek Gardulski

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, untitled, vers 1980, assemblage, 15 x 10 x 3 cm, Courtesy Adam Sandauer et Foksal Gallery Foundation, Varsovie, © Photo : Marek Gardulski

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, untitled, non daté, assemblage, 27 x 25 x 13 cm, collection privée, © Photo : Marek Gardulski

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, untitled, non daté, assemblage, 20 x 20 x 1,5 cm, Courtesy Adam Sandauer et Foksal Gallery Foundation, Varsovie, © Photo: Marek Gardulski

Erna Rosenstein — AWARE Women artists / Femmes artistes

Erna Rosenstein, Zewsząd krew [Du sang de partout], 1984, assemblage, 64 x 50 x 5 cm, Courtesy MNAM, Centre Pompidou, Paris, © Photo : Marek Gardulski

Artistes
Découvrir d'autres artistes

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29