Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Kimsooja

1957 | Daegu, Corée du Sud
Informations
Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

© Bryan Thatcher

Soutien
— Galleria Raffaela Cortese

Plasticienne et vidéaste coréenne.

Après des études artistiques à Séoul, Kimsooja suit un atelier de lithographie à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, puis part en résidence à New York, au Museum of Modern Art PS 1. Ses premiers travaux font appel aux étoffes, au tissu, qui va devenir très vite son matériau de prédilection, car il est l’emblème du tissage, donc d’une caractéristique féminine. Tout d’abord assemblées et cousues comme les morceaux d’un puzzle, les grandes couvertures colo rées et brodées qu’elle déplie dans l’espace viennent de pratiques traditionnelles coréennes : couvre-lits de mariage, enveloppes de paquets ; ces tissus sont soit suspendus sur des fils, soit posés au sol comme de grands tapis, ou bien servent de nappes sur des tables de restaurant. En 1997, Kimsooja entreprend un voyage de 2 727 kilomètres dans le sud de la Corée, perchée sur un camion rempli de bottaris, sorte de baluchons de nomade. Dans une vidéo intitulée Bottari Truck, elle est filmée de dos, avec le paysage qui défile lentement devant elle. Cette œuvre, composée du camion et de la projection filmée, est présentée dans l’exposition Cities on the Move : art et architecture en Asie, 1998, CAPC musée de Bordeaux ; puis c’est au Mac/Val, musée d’Art contemporain de Vitry (2007) que cette vidéo nomade, symbole du voyage et de l’errance de l’art contemporain mondialisé, est projetée, après un périple jusqu’à l’église Saint-Bernard, lieu manifeste de la lutte des sans-papiers ; elle est enfin montrée lors de la Foire internationale d’art contemporain à Paris, devant l’entrée de la cour Carrée du Louvre en 2008.

La métaphore du tissage est incarnée ensuite dans une série de vidéos intitulées Needle Woman (« couturière », 1999-2000) : son propre corps, immobile, posé au cœur des foules passantes des grandes villes du monde (Tokyo, Séoul, Mexico), devient l’aiguille qui tisse le flux continu des corps humains ; ou bien allongée sur un rocher entre terre et ciel, elle unit les deux mondes. Lors d’un voyage en Inde, Kimsooja filme les teinturiers et blanchisseurs de Bombay : Mumbai: A Laundry (« Mumbai, une blanchisserie », 2008) est composé de quatre écrans montrant la dureté du travail et des conditions de vie en Inde, mais aussi la beauté de cette pratique et des couleurs du pays. Poursuivant ses investigations des traditions du monde, elle entreprend une série de films sur les diverses pratiques du tissage au Pérou et en Afrique afin de montrer la permanence d’un rite, malgré les différences culturelles. Parallèlement à ces travaux à caractère anthropologique d’une grand esthétique formelle, elle réalise des œuvres plus abstraites et sensorielles, comme ces écrans de couleurs changeantes, présentés au théâtre de la Fenice à Venise en 2005, puis au théâtre du Châtelet, au cours de la Nuit blanche (2009), ou encore le palais de miroirs qu’elle a installé à Madrid, dans le jardin du Buen Retiro, en 2006.

Lire plus

Marie-Laure Bernadac

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

Kimsooja, Encounter – Looking Into Sewing, 1998-2002, vivachrome print, 2,12 x 1,18 cm, Courtesy Kimsooja Studio, © Photo : Lee Jong Soo

Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

Kimsooja, Deductive Object, 1996, couvertures coréennes d’occasion, vêtements d’occasion, dimensions variables, installation à la Akira Ikeda Gallery, Taura, Japon, Courtesy Galleria Raffaella Cortese, Milan et Kimsooja Studio

Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

Kimsooja, A Needle Woman – Kitakyushu, 1999, projection video à canal unique, 6’33’’ en boucle, sans son, Courtesy Galleria Raffaella Cortese, Milan et Kimsooja Studio

Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

Kimsooja, Cities on the Move – Bottari Truck, 2000, camion de 2,5 tonnes avec des bottaris empliés, vue de l’installation à la Rodin Gallery, Séoul, Courtesy Galleria Raffaella Cortese et Kimsooja Studio, © Photo : Kim Hyunsoo

Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

Kimsooja, A Laundry Woman – Yamuna River, India, 2000, projection video à canal unique, 10’30’’ en boucle, sans son, commande du ICC Tokyo, Courtesy Galleria Raffaella Cortese, Milan et Kimsooja Studio

Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

Kimsooja, Respirar – Una Mujer Espejo / To Breathe – A Mirror Woman, 2006, film de diffraction, mirroir, “The Weaving Factory”, 2004 (performance sonore de l’artiste), The Crystal Palace, Madrid, Courtesy Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid, Galería La Fábrica, Madrid et Kimsooja Studio, © Photo : Jaeho Chong

Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

Kimsooja, A Needle Woman, 2009, installation image Nuit Blanche, Ville de Paris, Courtesy Kimsooja Studio, © Photo : Thierry Depagne

Kimsooja — AWARE Women artists / Femmes artistes

Kimsooja, Deductive Object, 1996, couvertures coréennes d’occasion, vêtements d’occasion, dimensions variables, installation à la Akira Ikeda Gallery, Taura, Japon, Courtesy Galleria Raffaella Cortese, Milan et Kimsooja Studio

Index
Artistes liées
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29