Olga Jevrić

19222014 | Belgrade, Serbie
Informations
Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić dans son studio, Belgrade, 1959, © Photo : Nobuya Abe

Soutien
— Handel Street Projects

Sculptrice serbe (yougoslave).

Olga Jevrić voit le jour au sein d’une famille aisée de Belgrade. Elle grandit dans cette même ville, où elle fait sa scolarité à l’école Saint-Joseph et dans un lycée de filles, tout en complétant sa formation à l’école de musique Stanković. Elle poursuit ses études musicales à l’Académie de musique de Belgrade à partir de 1942. Elle s’inscrit ensuite aux cours de sculpture de l’Académie des beaux-arts de Belgrade, où elle suit l’enseignement de Sreten Stojanović (1898-1960), qui a lui-même été l’élève d’Antoine Bourdelle (1861-1929) et le professeur d’Alberto Giacometti (1901-1966) et d’Henri Matisse (1869-1954). Elle est diplômée de l’Académie de musique en 1946 et de l’Académie des beaux-arts en 1948, puis obtient une maîtrise l’année suivante. Sa première exposition individuelle se tient à la galerie du Syndicat des artistes serbes (Galerija ULUS-a) à Belgrade en 1957. Cette exposition est particulièrement importante, dans la mesure où elle donne à voir pour la première fois un nouveau concept de sculptures abstraites qu’O. Jevrić qualifie de « compositions spatiales ». Ces œuvres marquent un passage majeur de la sculpture figurative du corps humain, définie par des volumes limités et prédéfinis, à une sculpture dans l’espace, sans contraintes, ouverte et abstraite. L’artiste expérimente des techniques et des matériaux divers, mais son préféré reste un mélange de ciment et de fer pulvérulent, qu’elle nomme « ferroxide ». Son travail doit beaucoup à son intérêt pour la musique. En effet, l’aspect formel des marteaux et cordes de piano y est omniprésent, symbolisé par des clous, des câbles et des amas de matière reliés par des armatures en métal. Elle parle de la musique comme d’une occurrence spatiale dont les lignes mélodiques se déploient dans le temps et dans l’espace en montées et descentes, et dont les gammes, pauses, intervalles, silences et tempos contribuent tous à la construction de ses « compositions spatiales ».

En 1958, O. Jevrić présente neuf sculptures au pavillon yougoslave de la XXIXe Biennale de Venise. Cette participation lui vaut sa première exposition individuelle internationale l’année suivante à la Galleria Notizie de Turin, tenue par Luciano Pistoi, qui a remarqué son travail à Venise. De nombreux·ses artistes et critiques européen·ne·s apprécient également son œuvre et en parlent, notamment Giorgio De Chirico, Alain Jouffroy, Enrico Crispolti, Giuseppe Marchiori et Herta Wescher. S’ensuivent une exposition aux Drian Galleries à Londres en 1962 et plusieurs séjours en Italie, en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

En 1965, elle montre de nouvelles pièces, créées entre 1963 et 1965, au Salon du musée d’Art contemporain de Belgrade et participe au Salon de la jeune sculpture au musée Rodin à Paris. Elle passe l’année suivante aux États-Unis grâce à une bourse de la Ford Foundation, voyage régulièrement et rencontre de nombreux·ses artistes, dont Louise Bourgeois (1911-2010) et Naum Gabo (1890-1977). Les trois derniers mois, elle réside à la Cooper Union, à New York, où elle réalise plus de quinze sculptures.

En 1981, O. Jevrić bénéficie d’une rétrospective de 141 œuvres au musée d’Art contemporain de Belgrade. Il s’agit de la plus importante exposition de son travail à ce jour. Plus récemment, en 2016, onze petites pièces de la série Proposals for Monuments ont été présentées au Henry Moore Institute à Leeds.

La plus grande rétrospective qui ait été consacrée à O. Jevrić en dehors de son pays natal a eu lieu en 2019 dans deux galeries londoniennes, Handel Street Projects et PEER, avec un total de 46 pièces datant de chacune des périodes de la longue carrière de cette artiste.

Les œuvres d’O. Jevrić sont conservées dans de nombreuses collections, notamment, à Belgrade, au musée d’Art contemporain, à la Heritage House et à l’Académie des arts et des sciences de Serbie, ou encore à la Cooper Union à New York, à l’Israel Museum à Jérusalem, à la Nationalgalerie de Berlin et au musée d’Art contemporain de Zagreb. La Tate de Londres acquiert également neuf de ses sculptures en 2019.

Lire plus

Fedja Klikovac

Traduit de l'anglais par Lucy Pons.

© Archives of Women Artists, Research and Exhibitions
Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Proposal for the Monument Bubanj, 1959, gypse, 25 x 13 x 13 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Articulation of the Space IV (Grasshopper), 1958, ferroxide, fer, 15 x 16 x 15 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Complementary Forms I, 1959, ferroxide, fer, 27 x 21 x 11 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, For Isotropic Space (four positions), 1992, ferroxide, gypse, 30 x 48 x 29 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Horizontal Movements, 1959, fer, 14 x 32.5 x 10 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Memento II, 1956, terre cuite émaillée, 19 x 14 x 4 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Portrait RD, 1952, gypse patiné, 28 x 40 x 36 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Proposal for the Monument Prokuplje, 1951, terre séchée, 24 x 24 x 12 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Three Elements I b, 1956, fer, 19 x 28 x 16 cm, Courtesy Handel Street Projects

Olga  Jevrić — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Jevrić, Vertical Composition, 1956, ciment, fer, 21 x 10 x 6 cm, Courtesy Handel Street Projects

Artistes
Découvrir d'autres artistes

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29