Rita Angus

1908Hastings, Nouvelle-Zélande | 1970Wellington, Nouvelle-Zélande
Informations

Peintre néo-zélandaise.

Fille aînée d’un charpentier devenu patron dans la construction, Henrietta Catherine Angus souhaite, dès son plus jeune âge, consacrer sa vie à la peinture. Ses parents soutiennent son désir et lui donnent pour tuteur un ancien directeur du Canterbury College School of Art. La jeune fille étudie ensuite la peinture dans cet établissement de Christchurch – alors capitale culturelle de la Nouvelle-Zélande – auprès de Leonard Booth et de Cecil Kelly. Elle suit également des conférences à la Elam School of Fine Art d’Auckland en 1930 et découvre, par des reproductions, l’art de la Renaissance Italienne et celui d’autres maîtres comme le Hollandais Vermeer, dont l’œuvre la marque profondément. A 22 ans, elle se marie sur un coup de tête pour divorcer quatre ans plus tard. De 1934 à 1937, illustratrice pour un journal local de Christchurch Press Junior, elle travaille aussi à se forger une œuvre personnelle dans son propre atelier situé à Cambridge Terrace. Privée définitivement de maternité après une fausse couche, elle sera internée quelques mois dans un hôpital psychiatrique. Par la suite, elle vit en solitaire, se consacrant exclusivement à son art à North ou à South Island. Elle ne quitte la Nouvelle-Zélande qu’une seule fois, entre 1958 et 1959, pour un voyage en Europe organisé par les New Zealand Art Societies.

R. Angus produit essentiellement des paysages et des portraits. Si elle réalise un nombre important d’aquarelles dans une veine lyrique, ce sont surtout ses grandes huiles sur toile qui la font connaître. Considérée aujourd’hui comme chef de file de l’art régionaliste néo-zélandais, elle propose une vision originale des paysages de son pays. Cass (1936) constitue une œuvre charnière dans la création de son style. Elle y représente une minuscule gare perdue au sein d’un immense paysage. Le trait est précis, vif, la couleur claire, rayonnante, caractéristiques que l’on retrouvera dans tous ses paysages. Dans les années 1950 – 1960, une inspiration surréaliste tardive se fait sentir dans plusieurs paysages qui jouent sur la déconstruction de l’image ou sur la présence d’objets étranges comme des pierres flottantes (Two Stones, 1966). Ses portraits, tout comme ses nombreux autoportraits, présentent la même clarté, la même insistance sur la structure et la même franchise de couleur. En 1936 – 1937, alors même qu’elle vient de divorcer et de tomber malade, elle se peint en femme sûre d’elle-même, élégante, moderne, avec gants et cigarette, le regard affûté. À la fin des années 1930 – ses années mondaines-, elle fait de nombreux portraits qui présentent la même touche dans la construction (Fay and Jane Birkinshaw, 1938). Elle peint également quelques œuvres au caractère symbolique, dont trois « portraits » de déesses qui sont la réponse de cette pacifiste résolue à la Seconde Guerre Mondiale. Active pendant près de quarante ans, elle n’a guère atteint la notoriété de son vivant. Elle n’obtient sa première exposition personnelle à la Center Gallery de Wellington, qu’à l’âge de 49 ans, et son art n’est présenté que deux fois à l’étranger, dans des expositions collectives sur l’art néo-zélandais – à Londres en 1956 et à Washington en 1969. La reconnaissance lui vient à titre posthume, avec une grande exposition rétrospective itinérante en 1983-1984, véritable révélation qui marque durablement de nombreux artistes néo-zélandais contemporains. Le centenaire de sa naissance a donné lieu à une nouvelle rétrospective, à Wellington, qui a réuni plus de 400 œuvres.

Lire plus

Marie Gispert

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Rita Angus — AWARE Women artists / Femmes artistes

Rita Angus, Self-portrait (Wanaka), 1939, huile sur toile, 47,5 x 42,9 cm, ©National Gallery of Australia

Rita Angus — AWARE Women artists / Femmes artistes

Rita Angus, Self Portrait in Green Jacket, 1936-1937, huile sur toile, 47 x 38 cm, ©Auranga Art Gallery

Rita Angus — AWARE Women artists / Femmes artistes

Rita Angus, Portrait of Betty Curnow, 1943, huile sur toile, 77,5 x 65 cm, ©Auckland Art Gallery Toi o Tāmaki

Rita Angus — AWARE Women artists / Femmes artistes

Rita Angus, Cass, 1936, huile sur toile sur planche, 55 x 65 cm, © Collection of Christchurch Art Gallery Te Puna o Waiwhetū

Rita Angus — AWARE Women artists / Femmes artistes

Rita Angus, Waikanae, 1951, aquarelle, 25,4 x 35,5 cm, ©Auckland Art Gallery Toi o Tāmaki

Rita Angus — AWARE Women artists / Femmes artistes

Rita Angus, Poplar Trees, 1929-1930, dessins, dessin au pinceaux et à l’aquarelle recouvrant une base un crayon, 28,6 x 23,4cm, ©National Gallery of Australia

Rita Angus — AWARE Women artists / Femmes artistes

Rita Angus, Landscape, 1939, aquarelle, 28 x 22,8 cm, © Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa

Artistes
Découvrir d'autres artistes

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29