Recherche

Entre socialisme et capitalisme :
le corps des femmes dans l’art de Sanja Iveković, Orshi Drozdik et Eglė Rakauskaitė

10.05.2020 |

Eglė Rakauskaitė, For Guilty without Guilt. Trap. Expulsion from Paradise, 1996, vidéo, 3’40”, noir et blanc, sans son, © Eglė Rakauskaitė

Ce mémoire est consacré aux œuvres de trois artistes venues du bloc soviétique : Sanja Iveković (née en 1949 en Croatie, ex-Yougoslavie), Orshi Drozdik (née en 1946 en Hongrie) et Eglė Rakauskaitė (née en 1967 en Lituanie). L’objectif central de cette recherche est de montrer comment le corps des femmes était perçu et présenté dans le contexte de différents régimes politiques.

En effet, chacune de ces artistes a vécu les transformations qui s’opéraient dans son pays d’une façon différente. En se fondant sur cette variété de cas, ce mémoire constitue une tentative d’élargissement de notre vision de l’art du bloc de l’Est. Cette juxtaposition théorique d’artistes – chacune possédant sa propre expérience des mutations qui traversaient son pays et sa propre histoire personnelle – rend compte de leurs manières de « fonctionner » au sein de ces systèmes pris entre socialisme et capitalisme.

L’étude s’appuie sur des recherches liées à leurs œuvres et propose de nouvelles analyses. Pour ce faire, j’ai été en contact régulier avec O. Drozdik et échangé des courriels avec E. Rakauskaitė, grâce à quoi j’ai pu obtenir de nouvelles informations sur leurs travaux. J’ai voulu souligner comment les artistes choisies ont appréhendé la situation sociale et artistique à laquelle elles étaient confrontées. De plus, il a été possible, d’une part, d’analyser la manière dont ces femmes artistes ont décrit leurs expériences personnelles et, d’autre part, comment celles de la Communauté économique européenne ont pu axer leurs travaux sur la (re)présentation du corps féminin tout en traitant des phénomènes politiques, sociaux et culturels auxquels elles devaient faire face.

Entre socialisme et capitalisme : <br>le corps des femmes dans l’art de Sanja Iveković, Orshi Drozdik et Eglė Rakauskaitė - AWARE Artistes femmes / women artists

Orshi Drozdik, Individual Mythology at the Lenin Statue, 1976, photographie noir et blanc, © Orshi Drozdik

Le corpus d’œuvres étudié dans ce mémoire met en évidence l’oppression caractéristique exercée par certains systèmes et discours qui emploient un langage et des symboles dont les artistes font un usage critique et qu’elles déconstruisent.
À travers l’analyse du travail de S. Iveković, ce mémoire accorde une attention toute particulière à la situation de l’ex-Yougoslavie, où le système politique socialiste s’entremêle avec une société de consommation qui se propage partout dans le pays, en provenance du bloc de l’Ouest (un aspect particulièrement visible dans Double Life [1975-1976] ou Triangle [1979]). O. Drozdik, elle, développe une pratique qui évolue en raison de son émigration d’un bloc à l’autre, d’abord de la Hongrie à Amsterdam, puis au Canada et enfin à New York. Quant aux œuvres d’E. Rakauskaitė, elles proposent avant tout un commentaire sur les changements que connaît le système et sur la manière dont la société lithuanienne vit ce bouleversement.

Entre socialisme et capitalisme : <br>le corps des femmes dans l’art de Sanja Iveković, Orshi Drozdik et Eglė Rakauskaitė - AWARE Artistes femmes / women artists

Sanja Iveković, Personal Cuts, 1982, vidéo, noir et blanc et couleur, son, © MoMA, © Sanja Iveković

Entre socialisme et capitalisme : <br>le corps des femmes dans l’art de Sanja Iveković, Orshi Drozdik et Eglė Rakauskaitė - AWARE Artistes femmes / women artists

Sanja Iveković, Paper Women, 1976-1977, collage se pages de magazine, 109 x 128 cm, © Sanja Iveković

S. Iveković et O. Drozdik explorent l’une et l’autre le thème du corps féminin dans les cultures dominantes. La première se sert de la publicité sous le régime communiste, surtout à des fins critiques, notamment dans Paper Women (1976-1977) ou Personal Cuts (1982), puis plus tard en utilisant son potentiel subversif comme langage artistique, comme dans Gen XX (1997-2001) ou Women House (2002-en cours). O. Drozdik axe davantage son travail sur la pornographie (Pornography [1979-1980]) et sur les clichés véhiculés par l’histoire de l’art (par exemple dans Individual Mythology [1975-1977], Nude [1976] ou I Try to Be Transparent… [1979]).

E. Rakauskaitė, pour sa part, s’attaque à des sujets qui concernent les effets du changement de système, en se concentrant parfois strictement sur le régime d’origine (In Honey [1996], In Fat [1998]). Elle utilise son propre corps non seulement pour dénoncer les thématiques liées au corps de la femme, mais aussi pour tenter de s’identifier au sein de celles-ci (cet aspect est particulièrement visible dans For Guilty without Guilt [1995] et My America [2003]). Ses œuvres constituent une étude de la société postsoviétique, à la fois pour les hommes et pour les femmes, qui dans ce type de contexte se retrouvent souvent tiraillé·e·s entre le passé, le présent et l’avenir.

Étant donné le volume du mémoire, il a été impossible de prendre en considération plus de trois artistes et d’autres œuvres que celles qui sont mentionnées ici. Toutefois, il semble que la mise en parallèle de trois femmes artistes venues de cette région du monde permet de distinguer et d’approfondir les différents types de représentation du corps féminin et les diverses façons de jouer sur l’identité des systèmes.

 

Mémoire de recherche de master, dirigé par Agata Jakubowska et soutenu par Anna Zielazny, en septembre 2017, au sein l’université Adam-Mickiewicz à Poznań (Pologne).

Traduit de l'anglais par Lucy Pons.

Artistes
Découvrir les artistes
Pour citer cet article :
Anna Zielazny, « Entre socialisme et capitalisme : le corps des femmes dans l’art de Sanja Iveković, Orshi Drozdik et Eglė Rakauskaitė » in Archives of Women Artists, Research and Exhibitions magazine, [En ligne], mis en ligne le 10 mai 2020, consulté le 26 mai 2020. URL : https://awarewomenartists.com/magazine/entre-socialisme-et-capitalisme-le-corps-des-femmes-dans-lart-de-sanja-ivekovic-orshi-drozdik-et-egle-rakauskaite/.

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29