Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Graciela Iturbide

1942 | Mexico, Mexique
Informations

Photographe mexicaine.

C’est dans les pensionnats conservateurs pour filles de familles aisées, fréquentés dès son enfance, que Graciela Iturbide se sensibilise à l’imaginaire catholique, sa mise en scène constante, et, par là même, aux rituels populaires de son pays. À 27 ans, après sept ans de mariage et trois enfants, elle débute des études de cinéma. C’est alors que Manuel Álvarez Bravo (1902- 2002), son professeur et surtout le « père » de la photographie mexicaine, l’encourage, pendant le deuil de sa fille de 6 ans, à passer à la photographie, donc d’une forme de travail collectif à une autre, plus solitaire et adaptée à son approche intimiste des sujets. Devenue assez vite l’une des principales représentantes du boom photographique mexicain des années 1970- 1980, elle hérite de l’approche humaniste et du style poétique de son mentor, ainsi que de son noir et blanc non négociable et de sa fascination pour l’éclectisme des expériences culturelles, religieuses et politiques de la vie quotidienne au Mexique, qu’il aborde en effectuant un travail de terrain méthodique, issu de l’anthropologie. Le concept d’« instant décisif », forgé par Henri Cartier-Bresson (1908-2004), tient un rôle central dans la production de la photographe.

Au cours des années 1970, ses recherches pour l’Institut national indigéniste lui font découvrir la diversité culturelle de son pays. Sa série Juchitán de las mujeres (1979), dont fait partie Nuestra Señora de las Iguanas (1979), photographie emblématique qui révèle la force et la fierté des femmes zapotèques, gratifie G. Iturbide d’une immédiate et ample reconnaissance. En 1982, le Centre Georges-Pompidou lui consacre une exposition à Paris, à laquelle succèdent, depuis, d’innombrables prix et rétrospectives. Son œuvre peut se comprendre comme une enquête sur l’identité de l’individu plongé sans cesse dans une succession infinie de jeux de représentation. Parmi ses séries les plus importantes figurent Los que viven en la arena [ceux qui habitent dans le sable, 1981], étude photographique du peuple seri du nord du Mexique, Fiesta y muerte (1988), enquête sur la fête des défunts, les portraits de femmes atteintes du sida à Madagascar en 1990 (commande de Médecins sans frontières), et En el nombre del padre (en 1993), consacré au rituel annuel d’abattage de chèvres à Oaxaca).

Lire plus

Liliana Padilla

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Tehuantepec, Oaxaca, 1985, tirage gélatino-argentique, 14,3 x 22,2 cm, Brooklyn Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Cuatro pescaditos, Juchitán, Oaxaca [Quatre poissons, Juchitán, Oaxaca], 1986, tirage gélatino-argentique, 30,5 x 20,3 cm, Brooklyn Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, La Ascensión, Chalma, State of Mexico [L’ascension, Chalma, State of Mexico], 1984, tirage gélatino-argentique, 30,5 x 20,3 cm, Brooklyn Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, La frontera, Tijuana, México [La frontière, Tijuana, Mexico], 1990, tirage gélatino-argentique, 35,6 x 27,9 cm, Harvard Art Museums, Fogg Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Los Pollos, Juchitán, Oaxaca [Poulets, Juchitán, Oaxaca], 1979, tirage gélatino-argentique, 30,5 x 20,3 cm, Brooklyn Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Madonna, 1981, tirage gélatino-argentique, 35,4 × 27,6 cm, Brooklyn Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Nuestra Señora de las Iguanas, Juchitán, Oaxaca [Notre-Dame des Iguanes, Juchitán, Oaxaca], 1979, tirage gélatino-argentique, 22,2 x 15,6 cm, Brooklyn Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Señor de Los Pájaros, Nayarit [Seigneur des oiseaux, Nayarit], 1985, tirage gélatino-argentique, 30,5 x 20,3 cm, Brooklyn Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Tenosique, Mexico, 2015, tirage gélatino-argentique, 27,9 x 35,6 cm, Harvard Art Museums, Fogg Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Tenosique, Mexico, 2015, tirage gélatino-argentique, 27,9 x 35,6 cm, Harvard Art Museums, Fogg Museum, © Graciela Iturbide

Graciela  Iturbide — AWARE Women artists / Femmes artistes

Graciela Iturbide, Vendedora de Zacate, Oaxaca [Vendeur d’éponge, Oaxaca], 1974, tirage gélatino-argentique, 30,5 x 20,3 cm, Brooklyn Museum, © Graciela Iturbide

Index
Artistes liées
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29