Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Ida Applebroog

1929 | New York, États-Unis
Informations
Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog, 1974 © Photo : Gideon Horowitz

Soutien
— Gallery Hauser & Wirth

Peintre américaine.

Ida Applebroog étudie à l’Institute of Applied Arts and Sciences de New York, puis à l’Art Institute de Chicago (1966-1968), ville animée par des traditions picturales autres que celles de l’expressionnisme abstrait newyorkais. L’artiste reste concentrée sur la figure et des modes de représentation empruntant à des systèmes narratifs – allant de la télévision au graffiti, en passant par la bande dessinée –, bien arrimés au monde trivial répudié par le modernisme pictural. Ses vignettes, séquences, saynètes dessinées ou peintes, théâtralisées par leur cadre – une fenêtre, un écran, des rideaux de scène, les limites physiques d’un panneau – ont souvent traité des incertitudes s’immisçant dans les mécanismes de la communication interpersonnelle : des silences, des trous, des failles, des incohérences et incompréhensions, formant la réalité d’un monde, « dont la signification est en perpétuelle hémorragie » (Cussans 2002).

Sa carrière commence en 1972 après son installation à San Diego, où elle enseigne, ce qui lui permet sans doute de rencontrer le féminisme artistique, fort répandu sur la côte Ouest américaine. À son retour à New York, elle expose sa première série, Galileo Works, au Women’s Interart Center (1976) et entreprend de diffuser par la poste une série de livres autoproduits, alors qu’elle s’engage dans la revue Heresies : A Feminist Publication on Art and Politics en 1977. En 1981, sa première exposition personnelle à la galerie Ronald Feldman Fine Arts propose une série de « vues » dessinées à l’encre rouge et au Rhoplex sur Mylar ou vélin, panneaux découpés, où les drames souvent familiaux du sexisme, de l’homophobie, de l’angoisse ou de l’isolement s’insinuent silencieusement entre des stores à demi-clos. L’artiste propose une vision aperçue subrepticement, comme en passant. Par la suite, les panneaux changent de taille, et la peintre fait appel au montage pour composer différents modes de figuration, voire diverses couches de matières, ce qui lui permet de citer et de représenter « toutes sortes d’événements mis ensemble », remplis d’informations contradictoires, afin de réinterpréter la réalité comme un lieu, où il n’y a plus de frontière entre la norme et son dépassement. L’artiste a participé à de nombreuses manifestations internationales, dont les Documenta 8 et 13 à Kassel en 1987 et en 2012.

Lire plus

Elisabeth Lebovici

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog, The Ethics of Desire, mai 2015, Courtesy Hauser & Wirth, © Photo : Abby Robinson, New York, © Ida Applebroog

Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog, vue d’installation The Whitney Biennial, 1993, The Whitney Museum, New York NY, Courtesy Hauser & Wirth, © Ida Applebroog

Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog, Monalisa, 2009, papier ganpi, papier mylar, encre, pigment, huile, aquarelle, bois, 279,4 x 365,8 x 372,1, Courtesy Hauser & Wirth, © Photo : Abby Robinson, © Ida Applebroog

Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog, Monalisa, 2009, techniques mixtes sur toiles, trois panneaux, 265,1 x 197,5 x 3,8 cm, collection privée, Courtesy Hauser & Wirth, © Ida Applebroog

Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog, Modern Olympia (after Manet), 1997-2001, huile et fusain sur papier ganpi montés sur toile, quatre panneaux, 186,37 x 376 cm, collection privée, Courtesy Hauser & Wirth, © Ida Applebroog

Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog, Noble Fields, 1987, huile sur toile, cinq panneaux, 218,4 x 335,3 cm, Collection Solomon R. Guggenheim Museum, Courtesy Hauser & Wirth, © Ida Applebroog

Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog, Trinity Towers, 1982, encre et rhoplex sur papier vélin, deux panneaux, 21,9 x 139,7 cm chaque, Courtesy Hauser & Wirth, © Photo : Alex Delfanne, © Ida Applebroog

Ida Applebroog — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ida Applebroog,Camp Compazine, 1988, huile sur toile, quatre panneaux, 218 x 355 cm, Courtesy Hauser & Wirth, © Ida Applebroog

Index
Artistes liées
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29