Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Miriam Cahn

1949 | Bâle, Suisse
Informations
Miriam Cahn — AWARE Women artists / Femmes artistes

Courtesy Galerie Jocelyn Wolff

Peintre et dessinatrice suisse.

Formée de 1968 à 1975 à la Gewerbeschule de Bâle (où elle travaille aujourd’hui), Miriam Cahn s’est imposée comme une des figures féminines les plus intéressantes de l’art contemporain suisse. Son travail est fondé sur l’image du corps, plus précisément sur les conditions d’apparition de cette image : son surgissement, sa disparition. Le diaphane et le spectral caractérisent l’essentiel de son propos figuratif, où sont convoqués peinture, dessin et photographie. Qu’ils soient exécutés directement sur les murs de la ville, la nuit, ou sur des grands cahiers posés au sol (Vour Weggehen), ses premiers dessins au fusain de la fin des années 1970 manifestent une expression véhémente, violente : dans une articulation binaire, l’image corporelle féminine ou masculine se projette toujours sous forme de cylindres, de tuyaux. L’artiste ne tarde pas à utiliser son propre corps comme matériau, dans des performances vidéo où sont projetées les dichotomies sommaires privé/public, identité subjective/aliénation sociale.

En 1981, dans Erternen einer tödlinchen Spräche et Westich Fürhe, des figures humaines, emprisonnées dans des maisons-cylindres, sont dotées de têtes sauvages ; mais dans les grands formats formant, par exemple, l’installation Schweigende Schwester (« soeur silencieuse »), réalisée à la Kunsthalle de Bâle en 1981, les grandes figures, exécutées à la craie noire directement au sol, apparaissent déjà soit isolées soit en groupe, comme fantomatiques. Le surgissement frontal du visible dans le paysage (qui est lui-même évanescent jusqu’à l’abstraction), le mystère de l’apparition d’un corps nu quasi enfantin, mais dont la nature bestiale affleure, ou de celle d’un visage tronqué saisi en gros plan, la fugitivité de toutes ces apparitions – noyées dans un halo coloré, elles semblent à peine se détacher de la surface lisse de la toile – relèvent d’une réflexion sur la mémoire et le temps, et d’une conscience aigüe d’un désastre, liée à l’engagement politique et féministe de l’artiste. Depuis, entre autres, la présentation de son œuvre à la Documenta de Kassel de 1982, la reconnaissance européenne de l’oeuvre de M. Cahn ne cesse de s’affermir : elle expose successivement à l’Akademie der Bildenden Künste de Berlin et au Museum für Moderne Kunst de Francfort (1998), à la Caixa à Madrid (2003) et au Plateau à Paris (Non-Lieu, 2004), avec Laurent Pariente et Romain Pellas.

Lire plus

Agnès de La Beaumelle

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Miriam Cahn — AWARE Women artists / Femmes artistes

Miriam Cahn, tapirschreiten/gezeichnet, 2015, huile sur toile, 250 x 350 cm, Courtesy Galerie Jocelyn Wolff, © Photo : Helmut Kunde

Miriam Cahn — AWARE Women artists / Femmes artistes

Miriam Cahn, am strand, 2015, pastel sur papier, 66 x 60 cm, Courtesy Galerie Jocelyn Wolff, © Photo : François Doury Galerie

Miriam Cahn — AWARE Women artists / Femmes artistes

Miriam Cahn, hände hoch!, 2013, huile sur toile, 110 x 80 cm, Courtesy Galerie Jocelyn Wolff, © Photo : François Doury Galerie

Miriam Cahn — AWARE Women artists / Femmes artistes

Miriam Cahn, aus der wüste, 2015, crayon sur papier, 30 x 22 cm, Courtesy Galerie Jocelyn Wolff, © Photo : François Doury Galerie

Index
Artistes liées
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29