Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Olga Vladimirovna Rozanova

1886Melenki, Russie | 1918Moscou, Russie
Informations
Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

© Photo : M. P. Koreneva, à Vladimir, vers 1900

Peintre russe.

Inscrite en 1906 à l’école d’art Bolchakov de Moscou, Olga Rozanova suit ensuite les cours du peintre symboliste et paysagiste Konstantin Iouon et fréquente l’école d’arts appliqués Stroganov. En 1911, elle poursuit sa formation à l’école d’art d’Elizavéta Zvantséva. Elle rencontre Nikolaï Koulbine, Mikhaïl Matiouchine et Éléna Gouro, et s’implique dans les activités de leur groupe futuriste L’Union de la Jeunesse. De 1911 à 1918, elle prend part aux expositions majeures de l’avant-garde, dont les expositions futuristes Tramway V et 0, 10, ainsi que celles du Valet de carreau. Durant sa période d’expérimentation, elle formule son credo théorique dans un article célèbre : « Bases de la nouvelle création et raisons de son incompréhension » (1913).
En 1912, elle se rapproche des poètes futuristes David Bourliouk, Vladimir Maïakovski et Alexeï Kroutchenykh, qu’elle épouse en 1916. C’est principalement avec lui et le poète Velimir Khlebnikov qu’elle participe à la création des « almanachs » futuristes, livres où image et poésie zaoum (« transmentale ») fusionnent, dans un souci d’affranchissement de toute norme, linguistique comme picturale. Rejoignant en 1916 le groupe Suprémus de Kazimir Malevitch, qui la considérera comme sa meilleure disciple et qui lui devra beaucoup pour sa propre évolution artistique, elle se consacre désormais à la peinture, avec des compositions abstraites.

À partir de 1917, sa création s’épure dans des œuvres originales et dépouillées. Comme la plupart des avant-gardistes, elle épouse les idéaux de la révolution d’Octobre. À ce titre, elle participe activement à la promotion et à l’enseignement des arts appliqués, en créant notamment des ateliers d’art et d’industrie. Après sa mort prématurée – elle sera victime de la diphtérie –, une grande exposition posthume lui est consacrée à Moscou en 1918, donnant à voir plus de 250 de ses œuvres.

Lire plus

Ada Ackerman

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Vladimirovna Rozanova, Composition non-objective, 1916

Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Vladimirovna Rozanova, Suprematist Design (Decorative Motif), 1916, brosse, encre noire et aquarelle sur graphite sur papier vélin crème, 25,2 x 16,8 cm

Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Vladimirovna Rozanova, Portrait de sa sœur Anna Vladimirovna Rozanova, 1912

Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Vladimirovna Rozanova, Bataille, du portfolio Voina (War), 1915-1916, linogravure à l’encre noire, 30,8 x 41,1 cm

Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Vladimirovna Rozanova, À la mort, du portfolio Voina (War), 1915-1916, linogravure à l’encre verte, 39,2 x 32,4 cm

Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Vladimirovna Rozanova, Destruction de la ville, du portfolio Voina (War), 1915-1916, linogravure à l’encre noire, 41,1 x 32,1 cm

Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Vladimirovna Rozanova, extrait d’un journal : « During the Execution… », du portfolio Voina (War), linogravure à l’encre noire, 40,5 x 31,8 cm

Olga Vladimirovna Rozanova — AWARE Women artists / Femmes artistes

Olga Vladimirovna Rozanova, Raie verte, 1917

Index
Artistes liées
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29