Women House

La Promenade au phare de Virginia Woolf, lu par Julie Wolkenstein
09.06.2020

Lady Ottoline Morrell, Virginia Woolf, juin 1926, 107 mm x 69 mm, National Portrait Gallery, Londres

Dans ce sixième épisode de Women House, Julie Wolkenstein lit plusieurs extraits de La Promenade au phare de Virginia Woolf, paru en 1927.

« Fera-t-il beau demain pour la promenade au phare ? Cette question plane sur la famille réunie un soir de mi-septembre dans la grande maison de vacances des îles Hébrides.Tout au long du livre s’insinue la pulsation de la mer. L’eau entrave les pensées. La vie se déverse et la mort surprend. Les années passent. La maison est abandonnée. Demeurent les petits miracles quotidiens, ces “allumettes inopinément frottées dans le noir”. Ce sont eux qui donnent un sens aux choses, un mouvement à la vie. »

Virginia Woolf, La Promenade au phare, traduction de Maurice Lanoire, Paris, Stock, 1929, repris dans Le Livre de Poche en 2001.
Présentation disponible sur le site de l’éditeur.
Extraits lus : p. 172-173 ; p. 175-177 ; p. 180-181 ; p. 188-189.

Julie Wolkenstein, qui enseigne la littérature comparée à Caen, a publié 8 livres aux éditions P.O.L et y a traduit Edith Wharton et Francis Scott Fitzgerald. Elle a reçu le Prix des deux Magots en 2018 pour Les Vacances. Elle est l’une des co-fondatrices d’AWARE en 2014.

Un projet produit par AWARE et rendu possible grâce au soutien de Belinda de Gaudemar.
Réalisation : Elodie Royer. Musique originale : Andrew Nelson.

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29