Women House

Jane Eyre de Charlotte Brontë, lu par Agathe Salha
26.05.2020

Vue du film Jane Eyre réalisé par Cary Joji Fukunaga, 2011. Laurie Sparham © Focus Features Everett Collection Bridgeman Images.

Dans ce cinquième épisode de Women House, Agathe Salha lit plusieurs extraits de Jane Eyre ou les mémoires d’une institutrice de Charlotte Brontë, paru en 1847.

« Jane Eyre, orpheline à dix ans, est maltraitée par les Reed chez qui elle a été placée. Envoyée à Lowood, une institution rigide, elle y souffre de privations et de nouvelles brimades. Elle s’y fait une amie, Helen Burns, emportée par une tuberculose due aux mauvaises conditions sanitaires de l’internat – tout comme Maria Brontë, morte en bas âge à Cowan Bridge. Jane saura pourtant s’adapter et – tout comme Charlotte Brontë – devient professeur après six ans d’études. Une annonce passée dans un journal lui permet de devenir gouvernante : la voilà chargée de l’éducation d’Adèle, la protégée de Mr Rochester, riche propriétaire du château de Thornfield-Hall… dont elle s’éprend sans savoir qu’il est mariée à une folle enfermée au grenier. Elle l’apprendra le jour même de leurs noces…
Hors de toute geste héroïque, Jane Eyre se révolte à sa manière contre la fatalité de sa condition et, dans une certaine mesure, contre l’ordre social. Charlotte Brontë ne s’est jamais cachée d’avoir emprunté à sa propre vie dans ce roman (1847) dont le sous-titre français – Mémoires d’une institutrice – est éloquent. »

Charlotte Brontë, Jane Eyre ou les mémoires d’une institutrice, Archipoche, 2014, traduction de Souvestre Lesbazeilles, préface Emmanuel Dazin.
Présentation disponible sur le site de l’éditeur.
Extraits lus : p 18-19 ; p 25-30 ; p 413

Agathe Salha enseigne la littérature à l’Université Grenoble Alpes. Ses travaux portent sur l’écriture biographique et autobiographique, les rapports entre le texte et l’image, la représentation de la mémoire dans la littérature contemporaine.

Un projet produit par AWARE et rendu possible grâce au soutien de Belinda de Gaudemar. Réalisation : Elodie Royer. Musique originale : Andrew Nelson. Au générique de cet épisode, un extrait du film Jane Eyre (2011) réalisé par Cary Joji Fukunaga.

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29