Alma Woodsey Thomas

1891Colombus, États-Unis | 1978Washington, États-Unis
Informations
Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Ellsworth Davis, Alma W. Thomas shown with two of her paintings that were part of an exhibition of her work at Howard University Art Gallery in Washington, DC, le 20 avril 1966.

Peintre états-unienne.

L’œuvre abstraite d’Alma Thomas trouve peut-être son origine dans le souvenir des plantations luxuriantes de sa Géorgie natale. Alors qu’elle est adolescente, sa famille déménage à Washington pour échapper à la violence du système ségrégationniste et profiter d’un meilleur système éducatif. Bien qu’attirée par l’architecture pendant ses études à l’Armstrong High School, elle se tourne en 1911 vers l’éducation à la petite enfance. En 1921, elle entre à la Howard University de Washington dans le but de se réorienter vers la confection textile, mais est encouragée par James Vernon Herring à rejoindre son nouveau département d’art. Elle suit ensuite l’enseignement de la peintre Loïs Mailou Jones, qui l’introduit aux dernières tendances picturales.
Au sortir de ses études, elle obtient un poste d’enseignante en arts plastiques à la Shaw Junior High School. Elle y passe trente-cinq ans, mettant de côté sa peinture. Au cours des années 1940, l’œuvre de Thomas est présentée à la Barnett-Aden Gallery (inaugurée en 1943) et au salon d’artistes africains-américains organisé par Loïs Mailou Jones. Elle suit de façon ponctuelle un enseignement artistique à la Columbia University (en 1925 puis de 1930 à 1934), puis à l’American University (1952-1957).

Elle a une soixantaine d’années lorsqu’elle se tourne vers une abstraction gestuelle d’ordre informel, tendance alors délaissée par les artistes africains-américains usant de la peinture figurative comme d’un outil de lutte pendant le mouvement des droits civiques. Thomas refuse d’être affiliée aux combats politiques de son temps, rejetant le terme de « Black art ». Elle rêve plutôt d’un art universel, transcendant les questions temporelles : « Je ne me suis jamais fatiguée à peindre les choses horribles de la vie. Les gens qui ne s’en sortent pas, qui ont des problèmes. […] Non. Je voulais faire quelque chose de beau qu’on ait envie de passer du temps à regarder. » En 1960, sa retraite marque le début d’une carrière artistique fulgurante. En 1966, elle présente à la Howard Gallery des peintures abstraites, mosaïques de tâches de couleurs vives organisées en bandes verticales circulaires. Son œuvre est alors associée à la Color Field Painting de la Washington Color School, qui est alors largement remarquée lors de l’exposition Washington Color Painters à la Washington Gallery of Art en 1965.
Pour la série des Earth Paintings, dont Iris, Tulips, Jonquils, and Crocuses (1969) fait partie, Thomas adopte une vue macroscopique sur la nature l’environnant, comme si elle ne pouvait plus en distinguer que des tâches de couleurs. En 1972, une exposition de son œuvre est présentée à la Corcoran Gallery of Art de Washington. La même année, son œuvre magistrale dénuée de contenu politique et son attitude apolitique font de Thomas une candidate idéale pour le Whitney Museum, qui organise un programme d’expositions d’artistes africains-américains sous la pression de la Black Emergency Cultural Coalition. Thomas est alors la première femme africaine-américaine à bénéficier d’une exposition personnelle dans ce musée américain. Sa reconnaissance reste cependant essentiellement américaine.

Lire plus

Laure Chauvelot

Publication en partenariat avec le Centre Pompidou, dans le cadre de l’exposition Elles font l’abstraction présentée au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Galerie 1, Paris, du 5 mai au 23 août 2021, sous le commissariat de Christine Macel et de Karolina Ziebinska-Lewandowska (pour la photographie), assistées de Laure Chauvelot. Notice tirée du catalogue de l’exposition publié par les éditions du Centre Pompidou ©Éditions du Centre Pompidou, 2021

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Wind, Sunshine and Flowers, 1968, acrylique sur toile, 182,2 x 131,8 cm, Brooklyn Museum, cadeau de Mr. et Mrs. David K. Anderson

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, The Stormy Sea, 1958, huile sur toile, 122,1 x 106,3 cm, Smithsonian American Art Museum, cadeau de l’artiste

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Red Abstraction, 1960, huile sur toile, 92,1 x 76,2 cm, Smithsonian American Art Museum, cadeau de l’artiste

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, The Eclipse, 1970, acrylique sur toile, 57,5 x 126,5 cm, Smithsonian American Art Museum, cadeau de l’artiste

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Snoopy Sees Earth Wrapped in Sunset, 1970, acrylique sur toile, 121,6 x 121,6 cm,  Smithsonian American Art Museum, cadeau de l’artiste

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Atmospheric Effects II, 1971, aquarelle sur papier, 56,2 x 76,8 cm, Smithsonian American Art Museum, cadeau de Vincent Melzac

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Untitled, 1972, aquarelle sur papier, 20,3 x 237,2 cm, Brooklyn Museum, cadeau de Peter J. et Charlotte M. Ketchum

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Untitled, 1972, aquarelle sur papier, 129,5 x 195,6 cm, Brooklyn Museum, cadeau de Peter J. et Charlotte M. Ketchum

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Untitled, 1972, aquarelle sur papier, 129,5 x 104,1 cm, Brooklyn Museum, cadeau de Peter J. et Charlotte M. Ketchum

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Celestial Fantasy, 1973, acrylique sur toile, 152,4 x 137,2 cm, Smithsonian American Art Museum, leg de l’artiste

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Wind and Crepe Myrtle Concerto, 1973, acrylique sur toile, 89 x 132,2 cm, Smithsonian American Art Museum, cadeau de Vincent Melzac

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Before Autumn, 1974, aquarelle et acrylique sur papier, 56,4 x 76,2 cm, Smithsonian American Art Museum, cadeau de Vincent Melzac

Alma Woodsey Thomas — AWARE Women artists / Femmes artistes

Alma W. Thomas, Untitled (Music Series), 1978, acrylique sur toile, 182 x 132,1 cm, Smithsonian American Art Museum, cadeau de l’artiste

Magazine
Article lié
Découvrir
Thèmes liés
Artistes
Découvrir d'autres artistes

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
Villa Vassilieff - 21, avenue du Maine 75015 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29