Atsuko Tanaka

1932Osaka, Japon | 2005Nara, Japon
Informations

Plasticienne japonaise.

Atsuko Tanaka a été l’une des artistes les plus représentatives du mouvement d’avant-garde Gutaï au Japon, dans les années 1950 – 1960. Elle commence sa pratique artistique par des collages de chiffres dessinés à l’encre sur papier en 1953. Sur l’invitation de Jirō Yoshihara, maître de Gutaï, elle rejoint le groupe en 1955. Cette association artistique apparaît comme un rassemblement de peintres abstraits, qui utilisent de nouveaux supports et matériaux pour leurs créations. L’artiste exploite d’emblée ces techniques nouvelles. À l’occasion de la première exposition d’art de Gutaï en octobre 1955, elle crée la pièce Work (Bell), en disposant une série de sonnettes qui se déclenchent les unes à la suite des autres. Dans le même temps, elle entreprend des œuvres en plein air avec de grands morceaux de tissus colorés : elle tend, par exemple, 10 mètres carrés de soie rose vif à 30 centimètres du sol, en laissant l’étoffe flotter dans le vent et dans l’espace environnant ; cette pièce, intitulée Tokyo Work, a été reproduite à la documenta 12 de Cassel en 2007.
Peu après, A. Tanaka produit une série de vêtements de scène destinés aux performances théâtrales du groupe Gutaï, parmi lesquels la robe Denkifuku [« vêtement électrique », 1956], confectionnée à partir d’ampoules électriques et de tubes lumineux clignotants, qui lui apporte une notoriété mondiale, et qu’elle arbore elle-même, lors de la deuxième exposition de Gutaï en octobre 1956. Cette pièce représente un des premiers exemples d’utilisation de l’électricité dans l’art. La plasticienne explique avoir été fascinée par un néon, dans une pharmacie d’Osaka, qui lui a révélé la beauté de la lumière artificielle colorée. En se glissant dans la robe comme une seconde peau, elle met en avant la relation entre le corps féminin, et son enveloppe, anticipant ainsi les discours féministes des années 1960. La pièce a été reconstituée en 1986 à l’occasion de l’exposition Le Japon des avant-gardes, au Centre Georges Pompidou à Paris. Les diagrammes réalisés pour la fabrication de ses vêtements préfigurent une démarche picturale très originale, dans laquelle le réseau électrique et la lumière sont remplacés par des lignes et des cercles colorés., évoluant vers une abstraction géométrique.

A. Tanaka quitte Gutaï en 1965 et participe en 1966 à une grande exposition au Museum of Modern Art (New York), the New Japanese Painting and Sculpture. En 1968, elle crée Round in Sand, une performance pendant laquelle elle trace des cercles éphémères et des lignes sur le sable. En 2001, une rétrospective de son œuvre a lieu au musée d’Art et d’Histoire d’Ashiya, suivie par une deuxième, à la Grey Art Gallery de New York en 2004, sous le titre Electrifying Art : Atsuko Tanaka, 1954 – 1968. Ses œuvres les plus importantes ont été rassemblées dans l’exposition Gutai : Splendid Playgroundau musée Guggenheim de New York en 2013.

Lire plus

Lucia Pesapane

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Atsuko Tanaka — AWARE Women artists / Femmes artistes

Atsuko Tanaka, Untitled, 1964, émail sur toile, 90,5 x 72,5 cm, Art Institute Chicago © Kanayama Akira and Tanaka Atsuko Association

Atsuko Tanaka — AWARE Women artists / Femmes artistes

Atsuko Tanaka, Denkifuku [vêtement électrique], 1956 – 1999, Ampoules de couleur, linolites vernis en 8 teintes, feutre, câble électrique, métal, bois peint, boîtier électrique165 x 90 x 90 cm, © Tanaka Atsuko Association

Atsuko Tanaka — AWARE Women artists / Femmes artistes

Atsuko Tanaka, No.25, 1971, peinture vinyl sur toile, 24,4 x 19,3 cm, collection particulière, © Kanayama Akira and Tanaka Atsuko Association

Atsuko Tanaka — AWARE Women artists / Femmes artistes

Atsuko Tanaka, 99K, 1999, peinture polymer synthetique sur toile, 145,6 x 112 cm, collection particulière, © Kanayama Akira and Tanaka Atsuko Association

Atsuko Tanaka — AWARE Women artists / Femmes artistes

Atsuko Tanaka, Untitled from For 1954, 2005, extrait d’un portfolio de 5 eaux fortes, 14,6 x 19,6 cm, MoMA, © Kanayama Akira and Tanaka Atsuko Association

Atsuko Tanaka — AWARE Women artists / Femmes artistes

Atsuko Tanaka, Denkifuku [vêtement électrique], 1956, ampoules de couleur, linolites vernis en 8 teintes, feutre, câble électrique, métal, bois peint, boîtier électrique165 x 90 x 90 cm, © Tanaka Atsuko Association

Atsuko Tanaka — AWARE Women artists / Femmes artistes

Atsuko Tanaka, Untitled, 1964, acrylique sur toile, 333,4 x 225,4 cm, MoMA, © Kanayama Akira and Tanaka Atsuko Association

Atsuko Tanaka — AWARE Women artists / Femmes artistes

Atsuko Tanaka, Untitled, 1956, craies grasses, aquarelle et feutre sur papier, 108,9 x 77,2 cm, MoMA, © Kanayama Akira and Tanaka Atsuko Association

Découvrir
Thème lié
Artistes
Découvrir d'autres artistes

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29