La vie bonne

Appel à projets La vie bonne : les lauréates
04.05.2020 | AWARE et le Cnap
Appel à projets <i>La vie bonne</i> : les lauréates - AWARE

La Ribot, Laughing Hole, installation-performance, 2006, collection FNAC 2016-0232, Centre national des arts plastiques © La Ribot © Cnap © Photo : Anna van Kooij

En mai 2020, dans le contexte particulier de la pandémie de covid-19 et du confinement, l’association AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions et le Cnap (Centre national des arts plastiques) se sont unis pour lancer l’appel à projets « La vie bonne », invitant des artistes femmes à réagir à la crise en proposant des œuvres performatives originales.

Fragilisées par ces mois exceptionnels, les artistes se sont retrouvées coupées de leurs ateliers, privées de leur marché et de la visibilité offerte par les expositions, isolées dans leur travail. C’est la raison pour laquelle AWARE et le Cnap ont souhaité apporter leur soutien à des artistes femmes par le biais de cet appel à projets, qui a reçu un accueil très favorable avec 420 candidatures envoyées et examinées par le jury.

Sur ces 420 candidatures, 10 lauréates ont été retenues :

– Thérèse Ampe-Jonas (née en 1944 à Paris)
– Eva Barto (née en 1987 à Nantes)
– Fabiana Ex-Souza (née en 1980 à Belo Horizonte, Brésil)
– Fallon Mayanja (née en 1990 à Paris)
– Myriam Mihindou (née en 1964 à Libreville, Gabon)
– Jeanne Moynot (née en 1985 à Versailles)
– Anouchka Oler-Nussbaum (née en 1988 à Saint-Malo)
– Famille Rester. Étranger, représentée par Nicole Koffi, Barbara Manzetti, Sabrina Pennacchietti, Caroline Sebilleau
– Eszter Salamon
– Louise Siffert (née en 1988 à Strasbourg)

Les projets seront diffusés sur le site Internet d’AWARE et sont destinés à intégrer la collection du Cnap.
La restitution des projets sélectionnés se fera début 2021.

Pour en savoir plus : www.cnap.fr

Membres du jury

– Dominique Gilliot, artiste
– Camille Morineau, directrice de l’association AWARE
– Nataša Petrešin-Bachelez, critique d’art et commissaire d’exposition interdépendante
– Juliette Pollet, responsable de la collection arts plastiques du Cnap
– Béatrice Salmon, directrice du Cnap
– Matylda Taszycka, responsable des programmes scientifiques d’AWARE

Rapporteuse : Marie Chênel, critique d’art et commissaire d’exposition indépendante

Critères de sélection

L’intérêt artistique, la qualité de la réponse, la faisabilité du projet et sa pertinence par rapport à la collection du Cnap ont été les principaux critères d’appréciation. Le jury a également privilégié les artistes qui n’avaient pas encore été acquises par le Cnap. Il s’est attaché à accompagner des artistes de différentes générations et à refléter véritablement la diversité de la scène artistique. Il a également souhaité rendre compte de la multiplicité des pratiques performatives (protocole textuel, dimension musicale, pratique corporelle, vidéo performance…).

L’Appel à projets

« Comment peut-on mener une vie bonne dans une vie mauvaise ? », s’interroge Judith Butler en 2012 en recevant le prix Theodor-W.-Adorno, reprenant à son compte pour la transformer la question du penseur allemand. Comment peut-on avoir une vie bonne « à l’intérieur d’un monde dans lequel la bonne vie est structurellement ou systématiquement interdite au plus grand nombre ? » Pour Judith Butler, le second problème est de déterminer « la forme que cette question peut prendre pour nous aujourd’hui. Autrement dit : comment le moment historique dans lequel nous vivons conditionne et influence la forme de la question elle-même ?1 ».

Cet énoncé résonne aujourd’hui avec une acuité particulière, alors que chacun·e s’accorde à qualifier le moment présent de crise, aux répercussions trop vastes pour être circonscrites et qui touche de plein fouet le milieu de la culture et les artistes en particulier. Une fois que la pandémie mondiale sera résorbée, la courbe aplatie, les portes ouvertes, quelles seront nos vies bonnes ?

Un intérêt pour le domaine de la performance

Ce projet témoigne de l’attention particulière des deux structures pour le domaine de la performance.

Ainsi, en mai 2018, AWARE, en partenariat avec l’UPEM et les Beaux-Arts de Paris, consacrait une journée d’étude sur le thème « La performance : un espace de visibilité pour les femmes artistes ».

Soucieuse de pouvoir rendre accessible au plus grand nombre mais aussi à un public plus spécialisé le résultat des recherches menées sur les artistes femmes, AWARE publie les actes de cette journée d’étude sur son site Internet. Une publication sera également disponible à la commande.

1
Judith Butler, Qu’est-ce qu’une vie bonne ?, Paris : Manuel Payot, 2014, traduit de l’anglais par Martin Rueff.

AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions, co-fondée en 2014 par Camille Morineau, a pour objet la création, la diffusion et l’indexation de l’information sur les artistes femmes du XXe siècle grâce à des partenariats avec des institutions culturelles, des universités et des centres de recherche. Les actions principales de cette association de loi 1901, à rayonnement international, sont l’organisation d’événements destinés à rendre visible ces artistes, la constitution d’un centre de documentation, ainsi que l’édition et l’enrichissement quotidien d’un site Internet entièrement dédié aux artistes femmes du XXe siècle.

Le Centre national des arts plastiques (Cnap), est l’un des principaux opérateurs de la politique du ministère de la Culture. Il a pour missions de soutenir et de promouvoir la création contemporaine dans sa plus grande diversité, tant du point de vue des disciplines – peinture, sculpture, design, photographie, vidéo, design graphique, etc. – que des parcours professionnels. www.cnap.fr

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29