Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Critique

Lubaina Himid et les oubliés de l’histoire

06.03.2018 |

Vue de l’exposition Lubaina Himid, Meticulous Observations and Naming the Money, Walker Art Gallery, Liverpool, 2018, © Photo : Gareth Jones

L’artiste britannique Lubaina Himid, première femme noire à avoir obtenu le prestigieux Turner Prize, en 2017, se livre, avec le projet Meticulous Observations and Naming the Money, à une relecture de l’histoire à la Walker Art Gallery à Liverpool. Entrant en dialogue avec les collections du musée, son travail dévoile les processus d’effacement à l’œuvre dans la construction des grands récits mémoriels.

Lubaina Himid et les oubliés de l’histoire - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition Lubaina Himid, Meticulous Observations and Naming the Money, Walker Art Gallery, Liverpool, 2018, © Photo : Gareth Jones

Lubaina Himid et les oubliés de l’histoire - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition Lubaina Himid, Meticulous Observations and Naming the Money, Walker Art Gallery, Liverpool, 2018, © Photo : Gareth Jones

La série Naming the Money, créée en 2004 pour une exposition à Newcastle, est constituée de 100 silhouettes uniques, en bois découpé, représentant des serviteur·euse·s et des esclaves noir·e·s à taille humaine. Accompagnées de cartels indiquant leur nom et leur trajectoire, elles redonnent une chair et une voix à ces êtres que l’histoire a invisibilisés. En 2013, l’artiste en a fait don à l’International Slavery Museum, à Liverpool, qui a notamment pour mission de mettre en évidence le rôle qu’a joué le commerce triangulaire dans l’enrichissement de la ville. À la Walker Art Gallery, dont les collections figurent parmi les plus importantes de Grande-Bretagne, 20 silhouettes sont dispersées dans les salles du musée et placées de manière à communiquer plastiquement avec les pièces classiques des expositions permanentes. Leur insertion au cœur d’une institution emblématique du patrimoine européen cherche ainsi à témoigner de l’exploitation de milliers d’hommes et de femmes noir·e·s au cours de l’histoire.

Lubaina Himid et les oubliés de l’histoire - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition Lubaina Himid, Meticulous Observations and Naming the Money, Walker Art Gallery, Liverpool, 2018, © Photo : Gareth Jones

Lubaina Himid et les oubliés de l’histoire - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition Lubaina Himid, Meticulous Observations and Naming the Money, Walker Art Gallery, Liverpool, 2018, © Photo : Gareth Jones

Cette problématique du dévoilement est reprise dans Meticulous Observations, qui regroupe quinze dessins à l’aquarelle de L. Himid et dix travaux d’artistes femmes qu’elle a sélectionnées. L’exposition, à laquelle est consacrée une salle du musée, prend pour point de départ deux pièces issues des collections de la Walker Art Gallery : une sculpture du célèbre poète américain Henry Longfellow, réalisée par l’artiste afro-américaine Edmonia Lewis en 1872, et un bol en porcelaine, datant de 1783, où sont peints un bateau négrier arrivant à Liverpool, ainsi que des esclaves africain·e·s, sujets habituellement absents de ce type de représentations. Un parallèle est établi entre l’effacement des personnes noires dans l’histoire et celui des femmes. Les dessins intitulés Scenes from the Life of Toussaint Louverture (1987) imaginent les rôles qu’ont pu jouer les femmes dans le parcours de Toussaint Louverture, figure majeure de la révolution haïtienne, tandis que les productions des artistes choisies par L. Himid, comme Prunella Clough ou encore Avis Newman, évoquent des thèmes liés à l’occultation. Ces questionnements étaient manifestes dès la fin des années 1970 dans les initiatives curatoriales menées par L. Himid. Ces dernières se sont penchées sur le manque de visibilité auquel étaient confrontées les artistes noires en Grande-Bretagne. La plus emblématique, The Thin Black Line, s’est déroulée à l’Institute of Contemporary Art de Londres en 1985 et montrait déjà les œuvres des artistes Claudette Johnson et Veronica Ryan, présentes dans cette nouvelle sélection, à la Walker Art Gallery jusqu’au 18 mars 2018.

 

Lubaina Himid, Meticulous Observations and Naming the Money, du 7 octobre 2017 au 18 mars 2018, à la Walker Art Gallery (Liverpool, Royaume-Uni).

Index
Artiste liée
Pour citer cet article :
Adiva Lawrence, « Lubaina Himid et les oubliés de l’histoire » in Archives of Women Artists, Research and Exhibitions magazine, [En ligne], mis en ligne le 6 mars 2018, consulté le 20 septembre 2018. URL : https://awarewomenartists.com/magazine/lubaina-himid-oublies-de-lhistoire/.
Haut de page
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29