Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Critique

Le manège d’Hélène Delprat à la maison rouge

01.09.2017 |

Hélène Delprat, vue de l’’exposition I did it my way, La maison rouge, juin – septembre 2017, © ADAGP, Paris

Cet été, La maison rouge accueille Hélène Delprat (1957) pour sa première exposition monographique dans une institution parisienne. Hélène Delprat est une artiste dont on ne peut jamais se dire familier de l’œuvre tant son travail est foisonnant, mais dont le public avait déjà pu apprécier la portée dans le vestibule de la Fondation Antoine de Galbert lors de l’exposition collective Le mur en 2014.

Le manège d’Hélène Delprat à la maison rouge - AWARE Artistes femmes / women artists

Hélène Delprat, I did it my way, 2017, 29,7 x 21 cm, Courtesy Galerie Christophe Gaillard, © ADAGP, Paris

Le manège d’Hélène Delprat à la maison rouge - AWARE Artistes femmes / women artists

Hélène Delprat, vue de l’’exposition I did it my way, La maison rouge, juin – septembre 2017, © ADAGP, Paris

Au sein d’un décor digne de studios cinématographiques imaginé en collaboration avec Benoît Pfauwadel (décorateur de cinéma), Hélène Delprat a mis en scène ses œuvres loufoques et protéiformes.

Après avoir étudié la peinture aux Beaux-Arts de Paris, séjourné à la villa Médicis, été représentée par la galerie Maeght et alors qu’elle a atteint une notoriété internationale, elle décide de quitter cette zone de confort en 1995. Elle abandonne galerie et médium de prédilection pour se concentrer, seule, sur de nouvelles expérimentations et explorer notamment la vidéo et l’installation. En 2011, elle rencontre le galeriste Christophe Gaillard et entreprend de peindre de nouveau, s’attaquant cette fois à l’élaboration d’œuvres de grands formats. La maison rouge ne présente pas une rétrospective. La carte blanche donnée à Hélène Delprat vise à exposer la deuxième phase du travail original de cette plasticienne hors norme.

Le manège d’Hélène Delprat à la maison rouge - AWARE Artistes femmes / women artists

Hélène Delprat, vue de l’’exposition I did it my way, La maison rouge, juin – septembre 2017, © ADAGP, Paris

Le titre choisi est révélateur de la démarche de l’artiste, comme de celle du lieu qui l’accueille. « I Did It My Way », qu’on peut traduire par « Je l’ai fait à ma manière », met en exergue la liberté proclamée par Hélène Delprat et éminemment soutenue par l’institution. Celle-ci lui donne ici en effet la possibilité de mettre en œuvre de nouvelles productions de grande envergure qui dirigent la déambulation dans laquelle le public est propulsé dès le seuil de l’exposition.

Le manège d’Hélène Delprat à la maison rouge - AWARE Artistes femmes / women artists

Hélène Delprat, vue de l’’exposition I did it my way, La maison rouge, juin – septembre 2017, © ADAGP, Paris

Après la traversée d’un tunnel dont la couverture réfléchissante semble renvoyer l’image de celui qui y circule tout en la troublant, l’artiste nous accueille et ne cesse de nous ébranler, de brouiller les lignes. Elle joue en permanence sur les codes établis pour mieux les renverser. En mélangeant les références filmiques, littéraires, documentaires et les références vernaculaires, en questionnant aussi bien les constructions sociales et sociologiques que ce qui est considéré comme étant le bon goût, Hélène Delprat prend nos sentiments et nos certitudes à revers, les entraînant dans un tour de montagnes russes. La maison rouge, pour l’une de ses dernières expositions, continue de soutenir et de faire découvrir ou redécouvrir au public une personnalité et un travail singulier guidé par le motto shakespearien « Fair is foul and foul is fair1 » que partagent Hélène Delprat et l’institution.

I Did It My Way, du 23 juin au 17 septembre 2017, La maison rouge – Fondation Antoine de Galbert, Paris

1
« Le beau est affreux et l’affreux est beau », ce que proclament les sorcières dans Macbeth (1605), de Shakespeare.

Haut de page
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29