Nos publications

Actes de colloque

Publiés le

La performance : un espace de visibilité pour les femmes artistes ?

Corporéités souffrantes et féminités transgressives dans les oeuvres performatives d’Yvonne Rainer, Jo Spence et Hannah Wilke

Johanna Renard

Résumé

Corps souffrants, corps vulnérables, corps mourants : les dégradations et les altérations corporelles liées à la maladie ont constitué un champ de recherche important pour les femmes artistes pratiquant la performance dans les années 1980 et 1990. À rebours des normes de figuration de la féminité, alliant beauté, séduction, vigueur et jeunesse, leurs œuvres performatives donnent à voir des états de corps socialement inacceptables, habituellement dissimulés ou censurés. Atteintes par différents types de cancers, Yvonne Rainer, Jo Spence et Hannah Wilke ont développé des approches performatives et documentaires qui font du corps pathologisé un espace de questionnement, de représentation et de lutte. Comment performer son identité sexuelle lorsque l’on en a perdu les marqueurs fondamentaux (les seins, les cheveux, la beauté) ? Comment le corps malade permet-il de déjouer la mascarade de la féminité ? Du corps-objet au corps-sujet, l’article montre comment l’exhibition et l’expérimentation de la corporéité souffrante participent d’un processus de subjectivisation féministe.

AWARE
AWARE

Docteure en histoire et critique des arts de l’université Rennes 2, Johanna Renard est l’autrice d’une thèse intitulée Poétique et politique de l’ennui dans la danse et le cinéma d’Yvonne Rainer, à paraître en 2020 aux éditions De l’incidence. Collaborant régulièrement à la revue Critique d’art, elle a publié des articles dans les revues Cahiers du genre, Cahiers de narratologie, Agôn. Elle codirige par ailleurs l’édition des actes du colloque international Constellations subjectives : pour une histoire féministe de l’art, paru en 2020 aux éditions iXe. Portant sur la performance, la danse, le cinéma expérimental et l’art vidéo, ses recherches s’inscrivent dans une approche historique et sociale de l’art contemporain depuis les années 1960, avec un intérêt spécifique pour les pratiques artistiques féministes et queer.

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29