Delia Cancela

1940 | Buenos Aires, Argentine
Informations
Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Photo Celeste Leeuwenburg

Artiste argentine.

De ses œuvres informelles des années 1950 à ses sculptures molles en textile, le travail de Delia Cancela interroge les contraintes qui s’exercent sur la femme dans la société patriarcale, les stéréotypes de genre dans les formes du vêtement, ou la symbolique et la sexualité féminines. Sa trajectoire artistique comprend un passage par l’Institut Torcuato Di Tella (ITDT), épicentre de l’avant-garde artistique à Buenos Aires dans les années 1960, le monde de la mode européenne dans les années 1970 et 1980 et des techniques comme le collage, le dessin et la peinture, ainsi que la conception de costumes – en tissu, sur des mannequins, dans l’atelier, ou sur les corps d’un défilé de mode.
En 1964, D. Cancela entame un travail en duo avec Pablo Mesejean (1937-1991). Ensemble, ils réalisent installations, peintures et modèles de costumes pour les employés de l’ITDT (Señalización de los empleados de Di Tella [Signalisation des employés de Di Tella], 1967), ainsi que les dispositifs scéniques de plusieurs spectacles (Dance Bouquet, 1965 ; Drácula, 1966 ; ou Aventuras [Aventures], 1967). En 1965, ils présentent à la galerie Lirolay, à Buenos Aires, un environnement intitulé Love and Life, composé de musique, d’une performance et d’images d’astronautes et de vaisseaux spatiaux sur les murs. Dans les mêmes années, ils réalisent des portraits d’Elvis Presley, de Bob Dylan ou de Jean Shrimpton, pour lesquels ils associent des images de nuages, de cœurs ou de bouquets de fleurs.

Après une première expérience parisienne en 1968, D. Cancela et P. Mesejean retournent à Buenos Aires où ils réalisent un défilé de modèles non professionnel·le·s (Ropa de riesgo [Vêtement de protection/de risque]) et fondent une revue de mode conçue comme une œuvre d’art (Yiyisch), qu’ils présentent dans l’exposition Experiencias ‘68 à l’ITDT. Ils quittent ensuite Buenos Aires pour s’installer à New York en 1969 puis à Londres en 1970, où ils créent la marque Pablo & Delia et réalisent des couvertures pour les magazines Vogue et Harper’s Bazaar. L’idée de la mode comme langage et du vêtement comme processus de création en collaboration avec le·la modèle conduisent le travail des artistes, qui s’installent à Paris au milieu des années 1970.
En 1980 s’achèvent presque vingt ans d’activité conjointe avec P. Mesejean. D. Cancela commence progressivement à concevoir le vêtement comme sculpture molle (Sin título [Sans titre], 2018) qui n’appartient plus dès lors à la scène de la mode mais est appelé à couvrir d’autres corps et à être exposé dans des espaces spécifiques. Dans sa performance Coser y cortar [Coudre et couper, 2000], au Centre culturel – Parc d’Espagne à Rosario, elle recouvre une sculpture molle en tissu de fleurs qui se fanent rapidement – référence directe à sa préoccupation de toujours pour l’écologie. Ses peintures de ces années témoignent d’un intérêt renouvelé pour les relations entre le paysage, la nature et le corps féminin, déjà sensible dans des collages comme Páginas Vogue [Pages Vogue, 1962].

Dans les dernières années, D. Cancela mène de front sa production textile et une activité intense dans les domaines du dessin et de la peinture, où elle continue de développer son univers iconographique composé de fleurs, de cœurs et de portraits. Parmi ses œuvres les plus significatives, on note une série de dessins-peintures en hommage à Pierre Bonnard (1867-1947), dont Te odio, te amo. Te amo, te odio (y cómo llego a amarte a pesar de todo) [Je te hais, je t’aime. Je t’aime, je te hais (et comment j’arrive à t’aimer malgré tout), 2012] et un ensemble de pièces en forme de livres enveloppés dans des tissus, sur lesquels D. Cancela fait le portrait d’écrivains, de cinéastes, de musiciens et d’autres personnages (série Mis Favoritos [Mes favoris], 2005-2009).

Lire plus

Agustin Díez Fischer

Traduit de l'espagnol par Laurent Perez.

Une notice réalisée dans le cadre du réseau académique d’AWARE, TEAM : Teaching, E-learning, Agency and Mentoring

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Las chicas no salen solas [Les filles ne sortent pas seules], 1960, huile, plastique, tissu, papier sur toile, env. 60 x 85 cm, oeuvre disparue (photographie en noir et blanc mais oeuvre originale en couleurs)

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pags de Vogue [Pages de Vogue], 1962, collage réalisé avec des pages originales de la revue Vogue de l’époque, collage sur papier, 36,2 x 27,5 cm, Collection Proyecto Bachué, Bogotá, Archivo Delia Cancela

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Corazón destrozado [Coeur détruit], 1964, huile sur toile et aggloméré, rubans de taffetas, 150 x 250 cm, Collection privée, Archivo Delia Cancela

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pablo Mesejan, Ticket to ride, 1965, fait partie de l’installation et performance Love and Life, émail synthétique sur toile et bois, 170 x 418 cm, Collection Patrimonial Museo Provincial de Bellas Artes Emilio Pettorutti, Photo Museo Provincial de Bellas Artes Emilio Pettorutti

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pablo Mesejan, Jean Shrimpton y nube [Jean Shrimpton et nuage], 1966, émail synthétique sur toile et bois, oeuvre disparue

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pablo Mesejan, Revista Yiyisch [Revue Yiyisch], 1968, impression offset, 40 x 30 cm, Collection de l’artiste, Archivo Delia Cancela

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pablo Mesejan, double page de la revue Yiyisch, 1968

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pablo Mesejan, Titania, dessin pour Sueño de una noche de verano [Songe d’une nuit d’été], 1968, figurines de costumes pour la pièce de théâtre homonyme, 29 x 39 cm, Collection de l’artiste, Photo Pablo Mehanna

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pablo Mesejan, Cortejo (Oberon), dessin pour Sueño de una noche de verano [Songe d’une nuit d’été], 1968, figurines de costumes pour la pièce de théâtre homonyme, 29 x 39 cm, Collection de l’artiste, Photo Pablo Mehanna

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pablo Mesejan, Caterpillar and Shrimp, 1970-2015, diptyque, couverture originale du magazine Vogue, chenille en cuir et acrylique, dimensions variables, 23 x 30 cm, Collection de l’artiste, Archivo Delia Cancela

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Pablo Mesejan, Chicas y macetas [Filles et pots de fleurs], 1971, dessin sur papier, 25,3 x 35,5 cm, Collection de l’artiste, Photo Pablo Mehanna

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Elsa Shiaparelli, de la série Mis Favoritos [Mes favoris], 2005-2009, graphite et acrylique sur tissu, 42 x 21 x 7 cm, Collection de l’artiste, Photo Celeste Leeuwenburg

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Homenaje a Bonnard. Te odio te amo (y cómo llego a amarte a pesar de todo) [Je te hais, je t’aime. Je t’aime, je te hais (et comment j’arrive à t’aimer malgré tout)], B en noir, 2012, série de 5 pièces, chacune définie par une couleur, tapisseries colorées et pastel sur tissu, 140 x 177 cm, Collection de l’artiste, Photo Pablo Mehanna

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Ofelia (« Venez à moi cher little Nemo, venez vite vers moi » o « Ophelia, la conciencia del mundo suspendida »), 2015, encre, crayon et fils brodés sur toile, env. 700 x 170 cm, Collection de l’artiste, Photo Pablo Mehanna

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Falbalas, 2017, sculpture molle, tissu, 40 x 150 cm, Collection de l’artiste, Photo Pablo Mehanna

Delia Cancela — AWARE Women artists / Femmes artistes

Delia Cancela, Sin título [Sans titre], 2018, tablier hommage aux femmes artistes, encre, crayon, fils, sur sculpture molle de toile et tulle, dimensions variables, 60 x 450 cm, Collection de l’artiste, Photo Pablo Mehanna

Magazine
Article lié
Découvrir
Thème lié
Artistes
Découvrir d'autres artistes

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
Villa Vassilieff - 21, avenue du Maine 75015 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29