Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Jessica Stockholder

1959 | Seattle, États-Unis
Informations
Jessica Stockholder — AWARE Women artists / Femmes artistes

Courtesy Galleria Raffaela Cortese

Soutien
— Galleria Raffaela Cortese

Sculptrice et artiste multimédia américano-canadienne.

Jessica Stockholder s’installe à Vancouver en 1960 et gardera sa double nationalité, canadienne et américaine, ainsi qu’un penchant pour les paysages de son enfance. Diplômée de l’université de Victoria, elle crée sa première installation en 1983 (My Father’s Backyard) dans l’arrière-cour de la maison de son père, qui lui était apparue comme un rectangle vert et plat, similaire à un tableau, sur le fond duquel elle pouvait intervenir. Comme toutes ses œuvres, le plus souvent in situ, cette création sera détruite et documentée par des photographies. La même année, elle étudie la peinture à l’université Yale puis la sculpture, deux arts qui, pour elle, se confondent. Ses installations sont réalisées avec une gamme de matériaux qui lui est propre (meubles, journaux, tapis, vêtements, plâtre, contreplaqué, éléments métalliques de construction) et un usage très original, en sculpture, de la couleur : brillante, variée, assumée, foisonnante ou partiellement cachée, elle apparaît sous forme de surfaces franches et structure ses créations. Les tissus souvent tendus dans l’espace lui permettent d’établir ce lien, qui fait l’extrême singularité de son travail sculptural, entre peinture et sculpture, bidimensionnalité et tridimensionnalité.

« Les vêtement sont comme des peaux sur nos peaux; les tapis sont comme des peaux sur nos sols ; les murs sont les peaux de nos pièces ; nous voyons la peau extérieure des meubles; et la peinture agit comme une peau sur toutes ces peaux, y compris celle du mur de la galerie. Toutes ces peaux sont mélangées et tissées ensemble », dit-elle. Ses installations, dont les titres poétiques comportent souvent des gérondifs, telles des œuvres à activer avant qu’elles ne disparaissent, sont de plus en plus monumentales (Recording Forever Pickled, nef du Consortium, 1991) et investissent bientôt l’espace public (Landscape Linoleum, Openluchtmuseum voor beeldhouwkunst Mideelhiem [Anvers], 1998). En 1999, J. Stockholder quitte Brooklyn et rejoint l’université Yale, où elle va diriger le département de sculpture. Plusieurs rétrospectives lui sont consacrées dans les années 2000.

Lire plus

Camille Morineau

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Jessica Stockholder — AWARE Women artists / Femmes artistes

Jessica Stockholder, Untitled, Upward Draft, 2014, carreaux de sol de garage en plastique, tuyaux en cuivre, morceau de moulin à poivre en bois, peinture acrylique, morceaux de plastique, fil électrique, branche de bois, joints en caoutchouc, câble, coquilles, morceau de bouche d’aération en acier galvanisé, équerre en métal blanc, corde orange, corde blanche, colliers de serrage, câble de porte-clef, balles de ping pong orange, caoutchouc, rivets. Installation lumineuse : suspension de plafond à LED, 116 × 91 cm (hauteur variable), © Photo : Lorenzo Palmieri, Courtesy de l’artiste et Galleria Raffaella Cortese, Milano

Jessica Stockholder — AWARE Women artists / Femmes artistes

Jessica Stockholder, Untitled, 1998, linoleum, matelas en caoutchouc, laine afghane, tapis rose, fil, peinture acrylique, ruban, métal, tronc d’arbre, corde et quincaillerie, 97,5 × 72 × 76 cm, Courtesy de l’artiste et Galleria Raffaella Cortese, Milan, © Photo : Lorenzo Palmieri

Jessica Stockholder — AWARE Women artists / Femmes artistes

Jessica Stockholder, Peer Out to See, 2010, installation in situ au Palacio de Cristal, Reina Sofía Museum, Madrid, © Photo : Jessica Stockholder

Jessica Stockholder — AWARE Women artists / Femmes artistes

Jessica Stockholder, Lay of the Land, 2014, caddies en plastique orange, miroirs de voirie, tapis oriental, 15 tabourets en bois, suspensions et ampoules, quincaillerie, 345 × 350 × 275 cm ((mesuré du haut des lampes), élément orange : 250 × 300 × 90 cm ; 15 tabourets avec les miroirs attachés : 60 × 45 × 115 cm ; 2 miroirs : 35 × 82 × 58 cm ; tapis : 226 × 345 cm), Courtesy de l’artiste et C.Ar.D

Jessica Stockholder — AWARE Women artists / Femmes artistes

Jessica Stockholder, Untitled, 2003, seau jaune, fausse fourrure jaune, tasse à thé, bois, pieds de meuble, peinture acrylique, 58,4 × 30,5 × 30,5 cm, Courtesy de l’artiste et Galleria Raffaella Cortese, Milan, © Photo : Antonio Maniscalco

Jessica Stockholder — AWARE Women artists / Femmes artistes

Jessica Stockholder, Glimpse, 2014, vue d’installation, Galleria Raffaella Cortese, Milano, © Photo : Lorenzo Palmieri

Magazine
Articles liés
Index
Artistes liées
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29