Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Marie Raymond

1908La Colle-sur-Loup, France | 1989Paris, France

Peintre française.

Issue d’une famille aisée provençale, Marie Raymond débute la peinture dans l’atelier du peintre Alexandre Stoppler, à Cagnes-sur-Mer. Mariée en 1926 à un jeune peintre néerlandais, Fred Klein, avec qui elle a un fils (Yves Klein, également plasticien) deux ans plus tard, elle mène avec son mari une vie de bohème à Montparnasse, et rencontre les artistes de Puteaux Jacques Villon et Frank Kupka, précurseurs de l’art abstrait. De retour à Nice en 1932, elle prend des cours à l’École des Arts Décoratifs, où elle fait la connaissance du sculpteur abstrait Emile Gilioli. Elle obtient une commande pour réaliser une fresque destinée au pavillon des Alpes-Maritimes lors de l’exposition internationale de 1937. La guerre contraint la famille à s’installer à Cagnes-sur-Mer, où M. Raymond commence à peindre des Paysages imaginaires (1941-1944), inspirés par ses promenades dans l’arrière-pays.

De retour à Paris, elle expose au Salon des surindépendants de 1945. Le critique d’art Charles Estienne remarque ses œuvres et les présente aux côtés de celles de Jean Dewasne, Jean Deyrolle, Hans Hartung et Gérard Schneider, dans l’exposition Peinture abstraite, qu’il programme à la galerie Denise René. En 1949, la peintre obtient le prix Kandinsky, participe à la première Biennale de Sao Paulo au Brésil, ainsi qu’à la grande exposition Klar Form, organisée par Denise René. C’est, pour l’artiste, une période d’intense activité sociale : les « lundis de Marie » réunissent galeristes, collectionneurs et jeunes artistes proches de son fils, dont Jean Tinguely, Dufrêne, Hains, Villeglé, Arman, César. En janvier 1957, le Stedelijk Museum d’Amsterdam lui consacre une rétrospective.

Le début des années 1960 est marqué par son divorce et la mort de son fils ; elle peint alors une série d’œuvres cosmologiques, Abstraction-Figures-Astres (1964-1989). En 1972, une exposition rétrospective rassemblant les œuvres de M. Raymond et d’Y. Klein se déroule au château-musée Grimaldi de Cagnes. Ses peintures sont présentes dans de nombreux musées (Paris, Nantes, Amsterdam, Tokyo). L’année de ses 80 ans, la Pascal de Sarthe Gallery à San Francisco lui dédie une exposition personnelle.

Lire plus

Nathalie Ernoult

Extrait du Dictionnaire universel des créatrices
© 2013 Des femmes – Antoinette Fouque
Marie Raymond — AWARE Women artists / Femmes artistes

Marie Raymond, Sans titre, vers 1943, huile sur toile, 33 x 41 cm, © ADAGP, Paris, Banque d’Images de l’ADAGP

Marie Raymond — AWARE Women artists / Femmes artistes

Marie Raymond, Rythmes, 1946, huile sur toile, 82 x 142 cm, © ADAGP, Paris, Banque d’Images de l’ADAGP

Marie Raymond — AWARE Women artists / Femmes artistes

Marie Raymond, Fond rouge, 1946, huile sur toile, 91,5 x 64,7 cm, © ADAGP, Paris, Banque d’Images de l’ADAGP

Marie Raymond — AWARE Women artists / Femmes artistes

Marie Raymond, Arabesques ou Variations sur la Volute, 1948, huile sur toile, 91 x 72,5 cm, © ADAGP, Paris, Banque d’Images de l’ADAGP

Marie Raymond — AWARE Women artists / Femmes artistes

Marie Raymond, Essor, 1961, huile sur toile, 162 x 97 cm, © ADAGP, Paris, 2015, Banque d’Images de l’ADAGP

Marie Raymond — AWARE Women artists / Femmes artistes

Marie Raymond, Sans titre, vers 1967, huile sur toile, 96 x 160 cm, © ADAGP, Paris, Banque d’Images de l’ADAGP

Marie Raymond — AWARE Women artists / Femmes artistes

Marie Raymond, Astre figure A, 1968, gouache et crayon sur papier marouflé sur toile, 92 x 65,5 cm, © ADAGP, Paris, Banque d’Images de l’ADAGP

Marie Raymond — AWARE Women artists / Femmes artistes

Marie Raymond, Multiplicité – Unité, 1974, huile sur toile, 81 x 100 cm, © ADAGP, Paris, Banque d’Images de l’ADAGP

Découvrir
Thème lié
Index
Artistes liées
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29