Pauline Boty

19381966 | Londres, Royaume-Uni
Informations
Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

© Photo : Geoffrey Reeve / Bridgeman Images

Peintre britannique.

Pauline Boty entre au Wimbledon College of Arts à Londres grâce à une bourse, en 1954, contre l’avis de son père. Dès la deuxième année, elle rejoint la section de peinture sur verre dirigée par Charles Carey. Celui-ci l’encourage à se tourner vers le pop art. À l’occasion de sa deuxième participation à l’exposition Young Contemporaries en 1959, elle se rapproche d’artistes émergent·e·s du mouvement, parmi lesquels se trouvent David Hockney (né en 1937), Peter Phillips (né en 1939) ou encore Peter Blake (né en 1932). Dès le début des années 1960, elle développe un langage pop en faisant usage d’images de célébrités, notamment des grandes figures féminines dépeintes avec humour et sensualité, mais aussi de représentations des grands événements politiques, tels que l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy ou la guerre du Vietnam.

En 1961, l’artiste présente une vingtaine de collages lors de l’exposition Blake, Boty, Porter, & Reeve à l’AIA Gallery, à Londres, souvent considérée comme l’une des premières manifestations pop. Dans son documentaire Pop Goes the Easel (1962), Ken Russell place P. Boty au centre du mouvement mais, contrairement aux artistes masculins dont il est question dans le film – P. Blake, P. Phillips et Derek Boshier (né en 1937) –, elle n’est pas invitée à s’exprimer directement sur son œuvre. Cela marque aussi le début de sa brève carrière d’actrice. Sa première exposition personnelle est organisée en 1963 à la Grabowski Gallery à Londres ; elle y montre sa célèbre série The Only Blonde in the World (1963).

Elle se marie la même année avec Clive Goodwin, agent littéraire ; leur appartement devient un lieu de rendez-vous central pour l’avant-garde de l’époque. Deux ans plus tard, enceinte, elle découvre qu’elle est atteinte d’une leucémie. Elle refuse les traitements, afin de protéger son bébé, et meurt à l’âge de 28 ans.
P. Boty voyait le pop art comme une « nostalgie pour le moment » ; elle est l’une des rares artistes femmes à s’être fait un nom au sein du courant pop britannique. Après son décès, elle est tombée dans l’oubli jusque dans les années 1990. Une rétrospective lui a été consacrée en 2013 à la Wolverhampton Art Gallery.

Lire plus

Mathilde de Croix

Publication réalisée en partenariat avec le musée d’Art moderne et d’Art contemporain de Nice, dans le cadre de l’exposition She-Bam Pow POP Wizz ! Les amazones du POP (1961-1973).

© Archives of Women Artists, Research and Exhibitions

Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

Pauline Boty, Buffalo, vers 1961-1962, collage et aquarelle sur papier, 19,1 x 24,3 cm, © Mayor Gallery, Londres / Bridgeman Images

Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

Pauline Boty, Portrait of Derek Marlowe with Unknown Ladies, 1962-1963, huile sur toile, 122 x 122 cm, Collection particulière

Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

Pauline Boty, Collage of Church, vers 1960, collage, 23,5 x 34,5 cm, © Bridgeman Images

Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

Pauline Boty, The Only Blonde in the World, 1963, huile sur toile, 122,4 x 153 cm, TATE

Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

Pauline Boty, Untitled (Pears Inventor), vers 1959, aquarelle, peinture métallisée et collage sur papier, 17,8 x 27,4 cm, Collection particulière

Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

Pauline Boty, Untitled (Sunflower Woman), vers 1963, huile sur toile, 95 x 78 cm, © Mayor Gallery, Londres / Bridgeman Images

Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

Pauline Boty, What we need now to discover in the social realm is the moral, 1964, aquarelle, gouache, crayon, encre et reproductions photomécaniques sur carton, Smithsonian American Art Museum

Pauline Boty — AWARE Women artists / Femmes artistes

Pauline Boty, Big Jim Colosimo, vers 1963, huile sur toile, 79 x 63 cm, © Mayor Gallery, Londres / Bridgeman Images

Magazine
Article lié
Découvrir
Thème lié
Artistes
Découvrir d'autres artistes

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29