Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Entretiens et reportages

Cinquante ans, presque 50 % : tour d’horizon des photographes femmes aux Rencontres d’Arles 2019

25.07.2019 |

Eve Arnold, L’actrice Joan Crawford, Los Angeles, 1959 © Eve Arnold/Magnum Photos

Si cette édition est celle du cinquantenaire des Rencontres d’Arles, elle est également celle de la quasi-parité, avec 47 % de photographes femmes dans la sélection officielle.

Cette proportion est une première dans l’histoire du festival, puisque ce chiffre se situait plutôt autour de 20 % pour les 49 éditions précédentes. Difficile de ne pas considérer ce revirement à travers le prisme des polémiques suscitées l’an dernier par la surreprésentation des hommes qui avait poussé un certain nombre de professionnelles à se réunir autour de Marie Docher pour former le collectif La Part des femmes1 et rédiger une lettre ouverte au directeur des Rencontres, Sam Stourdzé. Publiée dans le journal Libération le 4 septembre 2018, celle-ci dénonçait la vision « androcentrée » de la photographie portée par de tels choix de programmation2.

Cinquante ans, presque 50 % : tour d’horizon des photographes femmes aux Rencontres d’Arles 2019 - AWARE Artistes femmes / women artists

Libuše Jarcovjáková, Tuer l’été, Prague, 1984, Courtesy Libuše Jarcovjáková

Grâce à cette nouvelle approche, la sélection officielle ne compte pas moins de douze expositions monographiques ou collectives d’artistes femmes, ainsi que plusieurs expositions collectives paritaires. À côté de figures reconnues telles que Helen Levitt (1913-2009) ou Germaine Krull (1897-1985), des redécouvertes surprenantes, comme le travail chaotique et bouleversant de la photographe tchèque Libuše Jarcovjáková (née en 1952), et de jeunes artistes émergentes complètent un choix d’artistes à la variété remarquable ; voici un échantillon subjectif de quelques projets marquants de ce versant féminin des Rencontres.

© Susan Meiselas/Magnum Photos

"> Cinquante ans, presque 50 % : tour d’horizon des photographes femmes aux Rencontres d’Arles 2019 - AWARE Artistes femmes / women artists

Susan Meiselas, New Girl, Tunbridge, Vermont, États-Unis, 1975, © Susan Meiselas/Magnum Photos

Parmi les initiatives visant à rendre hommage à des figures historiques du sixième art, Eve Arnold, Abigail Heyman and Susan Meiselas – Unretouched Women se distingue à la fois par la qualité des clichés présentés et le soin apporté à la conception curatoriale du projet par sa commissaire, Clara Bouveresse. L’exposition se concentre sur trois livres essentiels pour la photographie féministe des années 1970 ; tout en donnant à voir le travail individuel des trois autrices et photographes de ces ouvrages qui mêlent clichés et témoignages, elle parvient, avec justesse et sans essentialisme, à révéler les points communs de ces pratiques infusées par les réflexions féministes de l’époque. Confronter ces trois démarches permet de souligner l’importance de la mise en lumière du regard singulier qui est celui des artistes femmes. Les problématiques abordées frappent par leur contemporanéité et leur résonance avec le contexte actuel, comme un tirage d’Abigail Heyman (1942-2013) montrant un cours d’autogynécologie. En plus d’offrir un point de vue féminin et féministe sur l’histoire de la photographie des années 1970, cette exposition met en évidence l’étendue de cet héritage aujourd’hui, sur le plan aussi bien artistique que politique.

Cinquante ans, presque 50 % : tour d’horizon des photographes femmes aux Rencontres d’Arles 2019 - AWARE Artistes femmes / women artists

Marina Gadonneix, Sans titre (Foudre), 2016, Courtesy galerie Christophe Gaillard

 

L’œuvre de Marina Gadonneix (née en 1977) prend une direction totalement différente : pour la série Phénomènes (2014-2015), présentée à la Mécanique générale, l’artiste a effectué plusieurs séjours et résidences dans des institutions scientifiques comme le Centre national d’études spatiales. Elle y a photographié des environnements de simulation conçus par des chercheur·euse·s afin d’étudier différents types de phénomènes naturels, tels que la foudre, les incendies, les inondations ou encore les chutes de météorites. Dans les clichés de cette artiste intéressée par la porosité entre le fait et la fiction, entre la réalité et le rêve, ces expériences scientifiques deviennent des visions énigmatiques, empreintes de mystère et d’onirisme. Si sa démarche frôle la photographie conceptuelle, son travail minutieux de la lumière et des couleurs ainsi que l’épure de ses images nous transportent dans un univers poétique où science et imaginaire se rencontrent.

Cinquante ans, presque 50 % : tour d’horizon des photographes femmes aux Rencontres d’Arles 2019 - AWARE Artistes femmes / women artists

Laure Tiberghien, Filtre #4, 2017, Courtesy Laure Tiberghien et de la galerie Lumière des roses

Cinquante ans, presque 50 % : tour d’horizon des photographes femmes aux Rencontres d’Arles 2019 - AWARE Artistes femmes / women artists

Alys Tomlinson, Sans titre, issue de la série Vera 2018, Courtesy Alys Tomlinson et Hacklebury Fine Art, Londres

En ce qui concerne les représentantes d’une plus jeune génération, les cinq nommées au Louis Roederer Discovery Award sont un point fort de cette édition. Citons notamment Alys Tomlinson (née en 1975), lauréate du prix du public, dont la vidéo hypnotique intitulée Vera (2019) dresse un portrait intense et mystique de sœur Vera, religieuse dans un couvent au sein d’une région reculée de Pologne.

Colauréate du prix du jury, la pratique de Laure Tiberghien (née en 1992) remet en question la définition même de la photographie, puisqu’elle travaille le papier photo directement, sans l’intermédiaire d’un appareil. Les images abstraites et colorées qui résultent de ce processus sont tout ensemble novatrices et profondément ancrées dans la tradition d’expérimentation qui a accompagné les débuts du médium. À la fois très matérielles par la subtilité des procédés techniques employés et très éthérées dans leur esthétique, ces œuvres complexes et ambivalentes sont aussi conceptuelles que poétiques.

Les participantes récompensées sont relativement nombreuses cette année : Evangelia Kranioti (née en 1979) remporte le Prix de la photo Madame Figaro, et Susan Meiselas (née en 1948) devient la première lauréate du prix Women in Motion pour la photographie, instauré dans le cadre d’un partenariat inédit entre la fondation Kering et le festival. Cette association s’inscrit très certainement dans une volonté de garantir une meilleure représentation des femmes ; cependant, on ne peut s’empêcher de penser à la lettre ouverte publiée par La Part des femmes, qui affirmait explicitement ne pas demander « de prix spécial femmes », et souhaitait plutôt que les Rencontres et les autres manifestations importantes du secteur modifient de façon structurelle et pérenne leur vision des artistes femmes. L’évolution amorcée en 2019 prouve que la qualité du festival ne souffre pas de cet effort en direction de la parité, bien au contraire : la richesse de la sélection doit beaucoup à cette orientation nouvelle. Le constat permet un certain optimisme sur la capacité des Rencontres d’Arles à se transformer en profondeur et à réitérer l’exploit pour la prochaine édition, voire à prolonger cet effort en incluant cette fois un plus grand nombre d’artistes racisé·e·s et/ou extra-occidentales et occidentaux, pour atteindre une véritable diversité des regards.

 

Les Rencontres d’Arles, du 1er juillet au 22 septembre 2019, à Arles (France).

1
https://www.lapartdesfemmesphoto.com/la-lettre.

2
La Part des femmes, « Rencontres photo d’Arles : où sont les femmes  ? » Libération, 3 septembre 2018, consulté le 8 juillet 2019, https://www.liberation.fr/debats/2018/09/03/rencontres-photo-d-arles-ou-sont-les-femmes_1676245.

Pour citer cet article :
Ariane Fleury, « Cinquante ans, presque 50 % : tour d’horizon des photographes femmes aux Rencontres d’Arles 2019 » in Archives of Women Artists, Research and Exhibitions magazine,, [En ligne], mis en ligne le 25 juillet 2019, consulté le 18 novembre 2019. URL : https://awarewomenartists.com/magazine/cinquante-ans-presque-50-tour-dhorizon-des-photographes-femmes-aux-rencontres-darles-2019/.
Haut de page
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29