Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Soutenir AWARE

Critique

Susan Meiselas, étirer l’instant photographique

14.04.2018 |

Susan Meiselas, Sandinistes aux portes du quartier général de la Garde nationale à Esteli : « L’homme au cocktail Molotov », Nicaragua 16 juillet 1979, © Susan Meiselas/Magnum Photos

Le Jeu de paume à Paris propose une importante rétrospective de l’œuvre de Susan Meiselas, rare femme membre de Magnum Photos.

Née en 1948 à Baltimore, S. Meiselas commence la photographie au début des années 1970 et fait poser les locataires de la pension où elle vit (44 Irving Street, 1971). Elle joint aux tirages des textes rédigés par les modèles eux-mêmes, dans lesquels ils évoquent la maison, mais aussi leur portrait réalisé par la jeune femme. Dans ce projet apparaît déjà la singularité de son approche et sa détermination à interroger la photographie documentaire. Ainsi ses travaux seront souvent accompagnés de témoignages (enregistrements sonores ou vidéos, photographies anciennes, livres, carnets personnels, etc.) donnant à l’ensemble une dimension quasiment ethnographique, terme qu’elle revendique.

Susan Meiselas, étirer l’instant photographique - AWARE Artistes femmes / women artists

Susan Meiselas, Lena après le spectacle, Essex Junction, Vermont, 1973, série Carnival Strippers, 1972-1975, © Susan Meiselas/Magnum Photos

Au fil d’un parcours thématique établi en collaboration avec la photographe, l’exposition présente quelques-unes de ses séries les plus marquantes : Carnival Strippers (1972-1975), qui illustre la vie des stripteaseuses de fêtes foraines, et Prince Street Girls (1975-1990), qui montre des jeunes filles du quartier new-yorkais de Little Italy ; des épisodes de la guerre civile au Nicaragua (1978-1979) ; Kurdistan (1991-2007), vaste réflexion sur le génocide des populations kurdes, ou encore A Room of Their Own (2015-2017), installation consacrée aux crimes et abus domestiques subis par les femmes. Dans ces œuvres se dessine la volonté de documenter au plus près la violence et ses conséquences en recourant aux images elles-mêmes, mais aussi, parce que l’artiste en connaît les limites, en encourageant la parole des protagonistes. Plus encore et avec une conscience inhabituelle des spécificités du médium, S. Meiselas examine très tôt l’usage de ses instantanés par la presse (Mediations, 1978-1982 – qui donne son titre à la rétrospective) et les réappropriations qui en résultent parfois (Molotov Man, 1979-2009). Devenue l’archiviste de son propre travail, elle réunit articles, ouvrages, tracts politiques reproduisant ses photos et les mêle à d’autres, prises in situ, qui témoignent de détournements populaires (graffitis, tee-shirts, etc.) de ses propres images : « C’est un tissage entre leur mémoire et la mienne1 », explique-t-elle.

Susan Meiselas, étirer l’instant photographique - AWARE Artistes femmes / women artists

Susan Meiselas, Blocs de béton signalant la fosse commune de Koreme, nord de l’Irak, 1992, © Susan Meiselas/Magnum Photos

La démarche de S. Meiselas, si riche, révèle son désir de transmettre sans pervertir. Par la juxtaposition des éléments documentaires et de ses clichés, elle tente de dépasser l’instant photographique, d’étirer le temps et de restituer avec davantage de profondeur l’histoire de ses modèles : « Avec ce que je photographie au présent, je peux montrer le passé1. » À cet égard, il est remarquable qu’elle aime à agir dans la durée. Enfin, et ce n’est pas la moindre des raisons, cet emploi récurrent d’un matériau exogène est un moyen de libérer son travail de la toute-puissance subjective du photographe.

 

Susan Meiselas. Médiations, du 6 février au 20 mai 2018, au Jeu de paume (Paris, France).

1
Dans Susan Meiselas. Médiations. Portrait filmé (documentaire réalisé dans le cadre de l’exposition par Anne Morien, production Terra Luna films, 2018).

2
Ibid.

Pour citer cet article :
Camille Viéville, « Susan Meiselas, étirer l’instant photographique » in Archives of Women Artists, Research and Exhibitions magazine, [En ligne], mis en ligne le 14 avril 2018, consulté le 12 décembre 2018. URL : https://awarewomenartists.com/magazine/susan-meiselas-etirer-linstant-photographique/.
Haut de page
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29