Critique

I’M NOT A NICE GIRL! Hommage manifeste aux pionnières de l’art conceptuel

03.05.2020 |

Lee Lozano, Private Notes, 1969, © Photo : Kunstsammlung NRW Auflösung, © Kunstsammlung NRW Auflösung

I’M NOT A NICE GIRL! Eleanor Antin, Lee Lozano, Adrian Piper, Mierle Laderman Ukeles à la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen à Düsseldorf met à l’honneur quatre artistes conceptuelles états-uniennes en regard des archives des galeristes allemand·e·s Dorothee et Konrad Fischer1. Célébrer aujourd’hui ces plasticiennes, c’est militer en faveur de la reconnaissance des artistes femmes par les institutions.

I’M NOT A NICE GIRL2! témoigne de la volonté de Susanne Gaensheimer, directrice de la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen depuis 2017, de promouvoir des artistes femmes en organisant des événements qui leur sont dédiés. Bien que ces dernières restent largement sous-représentées dans la collection, cette programmation compense des décennies de politiques d’acquisition discriminatoires.

<i>I’M NOT A NICE GIRL!</i> Hommage manifeste aux pionnières de l’art conceptuel - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition : I’M NOT A NICE GIRL! Eleanor Antin, Lee Lozano, Adrian Piper, Mierle Laderman Ukeles, Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, 18 janvier – 28 juin 2020, © Photo : Achim Kukulies, © Kunstsammlung NRW Auflösung

L’exposition confronte un corpus d’œuvres pertinent à des documents inédits, qui attestent les contacts entre l’influent galeriste K. Fischer et des artistes conceptuelles, mais aussi Lucy R. Lippard3, afin de rendre compte des rapports de domination s’exerçant au sein la scène artistique en Europe et aux États-Unis, de la fin des années 1960 au début des années 1970. La prise de position féministe de la commissaire Isabelle Malz, au-delà de résonner avec l’actuelle lutte pour la parité, questionne l’histoire de l’art. La scénographie, conçue en étroite collaboration avec l’artiste Katrin Mayer (née en 1974), s’inscrit également dans une perspective féministe en privilégiant une disposition artistique et référencée des archives et des œuvres.

<i>I’M NOT A NICE GIRL!</i> Hommage manifeste aux pionnières de l’art conceptuel - AWARE Artistes femmes / women artists

Eleanor Antin, Carving: A Traditional Sculpture, 1972, 148 tirage gélatino-argentique et texte, 17,8 x 12,7 cm chacun, Art Institute of Chicago, Courtesy Eleanor Antin et Ronald Feldman Gallery, New York, © Photo : Kunstsammlung NRW Auflösung, © Kunstsammlung NRW Auflösung

<i>I’M NOT A NICE GIRL!</i> Hommage manifeste aux pionnières de l’art conceptuel - AWARE Artistes femmes / women artists

Mierle Laderman Ukeles, Touch Sanitation Performance, 1979-1980, performance à l’échelle de la ville avec 8 500 travailleurs de l’assainissement dans les cinquante-neuf districts d’assainissement de la ville de New York, 15 mai 1980, Sweep 10, Queens 14, © Photo : Vincent Russo, Courtesy Mierle Laderman Ukeles et Ronald Feldman Gallery, New York, © Mierle Laderman Ukeles, © Kunstsammlung NRW Auflösung

<i>I’M NOT A NICE GIRL!</i> Hommage manifeste aux pionnières de l’art conceptuel - AWARE Artistes femmes / women artists

Adrian Piper, Catalysis IV, 1970, documentation de performance, cinq tirage gélatino-argentique, 4,6 x 40,6 cm chacun, Generali Foundation, Vienna, © Photo : Rosemary Mayer, © Adrian Piper Research Archive Foundation Berlin et Generali Foundation, © Kunstsammlung NRW Auflösung

Le parcours se divise en quatre salles, consacrées chacune à une plasticienne. Dans la pièce des archives de Dorothee et Konrad Fischer, le travail de Lee Lozano (1930-1999) – ses Private Books (1968-1972), certaines Language Pieces (1969) et une peinture (No Title, 1970) – explicite tout l’enjeu de l’accrochage, qui est « de savoir pourquoi ces artistes conceptuelles majeures, et leurs œuvres très intéressantes, ne sont pas présentes (dans la même mesure que leurs homologues masculins) dans nos collections et expositions à ce jour4 ». La visite se poursuit dans des salles du Bel Étage du K21 – l’espace de la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen dédié à l’art contemporain –, où sont rassemblées les œuvres d’Eleanor Antin (née en 1935), de Mierle Laderman Ukeles (née en 1939) et d’Adrian Piper (née en 1948), principalement des films et des photographies de leurs performances, ainsi que de nombreux écrits et livres documentant les controverses et les revendications de l’époque. Engagées, ces artistes traitent depuis la fin des années 1960 des problématiques sociopolitiques telles que le combat contre les inégalités de genre et les discriminations raciales, l’identité et sa représentation, la critique institutionnelle ou encore la féminité.

Cette audacieuse rétrospective réussit, en convoquant un discours féministe, à révéler les mécanismes structurels qui ont amené à la dévalorisation des artistes femmes, et propose ainsi de réévaluer les pratiques curatoriales et les discours canoniques de l’histoire de l’art avec un regard contemporain.

 

I’M NOT A NICE GIRL! Eleanor Antin, Lee Lozano, Adrian Piper, Mierle Laderman Ukeles, du 18 janvier au 28 juin 2020, à la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen (Düsseldorf, Allemagne).

1
Comme l’explique la curatrice I. Malz dans le catalogue de l’exposition, les archives de D. et K. Fischer, acquises par la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen en 2014, sont « le point de départ de l’exposition », car elles montrent comment K. Fischer, qui a soutenu certaines artistes conceptuelles, les a toutefois exclues de sa galerie et de ses expositions : « Bien que Fischer ait contribué activement à la structuration de l’art conceptuel en tant que mouvement, ces femmes n’ont pratiquement joué aucun rôle dans sa programmation. » Malz Isabelle, I’M NOT A NICE GIRL! Eleanor Antin, Lee Lozano, Adrian Piper, Mierle Laderman Ukeles, cat. expo., Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, Düsseldorf, 18 janvier-28 juin 2020), Düsseldorf, Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, 2020 (traduction de l’autrice).

2
Le titre de l’exposition est emprunté à un échange entre L. Lozano et le conservateur allemand Kasper König, alors installé à New York et ami proche de K. Fischer. L’artiste rapporte la conversation dans le deuxième de ses onze carnets personnels. K. König lui dit : « Vous être une peintre douée et une gentille fille », ce à quoi elle réplique : « Vous vous trompez sur ces deux points. Je suis une peintre vraiment douée, mais pas une gentille fille. » Le titre évoque à la fois la phallocratie et la radicalité de L. Lozano, connue pour son boycott du féminisme, des femmes et du monde de l’art. Lee Lozano, Private Book 2, 16 mai 1969, The Estate of Lee Lozano, Courtesy Hauser & Wirth (traduction de l’autrice).

3
En 1973, la critique et historienne de l’art activiste L. R. Lippard organise c. 7,500, la première exposition collective exclusivement consacrée à des plasticiennes conceptuelles. Parmi les 26 femmes présentées figurent notamment E. Antin, A. Piper et M. Laderman Ukeles. L. R. Lippard valorise les œuvres créées par des femmes et combat un milieu artistique dominé par les hommes. Évoquer cet événement dans l’exposition permet de rendre compte des débats qui divisent la scène artistique new-yorkaise des années 1970. I’M NOT A NICE GIRL! […], op. cit.

4
Échange avec la curatrice, 20 mars 2020.

Artistes
Découvrir les artistes
Pour citer cet article :
Léa Pagnier, « I’M NOT A NICE GIRL! Hommage manifeste aux pionnières de l’art conceptuel » in Archives of Women Artists, Research and Exhibitions magazine, [En ligne], mis en ligne le 3 mai 2020, consulté le 26 mai 2020. URL : https://awarewomenartists.com/magazine/im-not-a-nice-girl-hommage-manifeste-aux-pionnieres-de-lart-conceptuel/.

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29