Critique

Femmes artistes face à l’abstraction au musée Soulages

18.04.2020 |

Vue de l’exposition : Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture, Musée Soulages, Rodez, 14 décembre 2019 – 10 mai 2020, Courtesy Musée Soulages

Réhabiliter, de la manière la plus objective possible, les artistes femmes qui s’inscrivent dans l’histoire de l’art abstrait, telle est l’ambition de l’exposition Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture, organisée par le musée Soulages à Rodez.

Femmes artistes face à l’abstraction au musée Soulages - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition : Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture, Musée Soulages, Rodez, 14 décembre 2019 – 10 mai 2020, Courtesy Musée Soulages

Orchestrée par Benoît Decron, directeur de l’établissement, cette manifestation, qui compte un total de 42 artistes à travers 83 œuvres issues de grands musées nationaux et régionaux, de fondations, galeries et collections particulières, présente aux visiteur·euse·s un large panorama de la création artistique d’après-guerre qui opposait alors abstraction géométrique et abstraction lyrique.

Femmes artistes face à l’abstraction au musée Soulages - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition : Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture, Musée Soulages, Rodez, 14 décembre 2019 – 10 mai 2020, Courtesy Musée Soulages

Si, dans les années 1950, les femmes artistes sont nombreuses à exposer dans les galeries et les salons parisiens, seule une poignée d’entre elles parviendront à acquérir la même renommée que leurs homologues masculins et deviendront des figures fondamentales de l’histoire de l’art, telles Sonia Delaunay (1885-1979), Joan Mitchell (1925-1992), Aurélie Nemours (1910-2005) ou encore Maria Helena Vieira da Silva (1908-1992).

Femmes artistes face à l’abstraction au musée Soulages - AWARE Artistes femmes / women artists

Geneviève Claisse, Slalom, 1960, 162 x 130 cm, Courtesy Galerie Denise René et Musée Soulages

La première partie de l’exposition, introduite par une peinture de S. Delaunay (Rythme coloré, 1958-1960), est consacrée à l’abstraction géométrique et se prolonge par une très belle sélection de travaux de Vera Molnár (née en 1924), A. Nemours et Geneviève Claisse (1935-2018), mis en regard avec deux sculptures en bois (Le Teck, 1956 ; Obéro, 1959), emblématiques de la production de la sculptrice Marta Pan (1923-2008). D’autres noms, moins connus, font leur apparition, tels ceux de Jeanne Kosnick-Kloss (1892-1966) ou encore Francine Holley (née en 1919).

Femmes artistes face à l’abstraction au musée Soulages - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition : Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture, Musée Soulages, Rodez, 14 décembre 2019 – 10 mai 2020, Courtesy Musée Soulages

Le parcours se poursuit autour de l’abstraction lyrique, axe principal de l’exposition ; il donne à voir un ensemble très hétéroclite de pièces réalisées sur une décennie et dont certaines, il faut le reconnaître, tirent instantanément leur épingle du jeu. On peut notamment citer une toile magistrale de J. Mitchell (Sans titre, 1954), située au beau milieu de l’espace, et une peinture vert et or d’Anna-Eva Bergman (1909-1987) – No 13-1955. Univers d’or (1955) –, toutes deux sur des cimaises de couleur jaune vif et isolées des autres.

Femmes artistes face à l’abstraction au musée Soulages - AWARE Artistes femmes / women artists

Vue de l’exposition : Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture, Musée Soulages, Rodez, 14 décembre 2019 – 10 mai 2020, Courtesy Musée Soulages

Mais, au gré de sa déambulation, le public pourra facilement être happé par la profondeur des toiles de Marcelle Loubchansky (1917-1988), séduit par les petites encres sur papier de Pierrette Bloch (1928-2017), ou bien dynamisé par l’explosion de couleurs dans les œuvres de Shirley Jaffe (1923-2016).

Enfin, le point le plus marquant de cette exposition réside sans doute dans le fait que les commissaires aient choisi de ponctuer l’ensemble du parcours d’une dizaine d’œuvres qui nous rappellent de manière saisissante l’existence de sculptrices remarquables, telles Alicia Penalba (1918-1982), Isabelle Waldberg (1911-1990) ou encore Simone Boisecq (1922-2012), malheureusement trop peu visibles dans les musées.

 

Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture, du 14 décembre 2019 au 10 mai 2020, au musée Soulages (Rodez, France).

Archives
of Women Artists
Research
& Exhibitions

Facebook - AWARE Twitter - AWARE Instagram - AWARE
110 boulevard Saint Germain 75006 Paris (France) — info[at]aware-art[.]org — +33 (0)1 55 26 90 29